République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Grands dossiers

L’influence des terminaux (smartphones, tablettes, assistants vocaux...) sur l’ouverture d'internet

Dernière mise à jour le 26 juin 2018

Le cycle de réflexion engagé par l'Arcep en 2017 a abouti à la publication d'un rapport en février 2018

Smartphones, tablettes, assistants vocaux... Les terminaux sont-ils le maillon faible de l'ouverture d'internet ?

Au-delà des réseaux d’accès (encadrés par le règlement européen sur l’internet ouvert), des intermédiaires ont le pouvoir de limiter la capacité des utilisateurs à accéder à certains contenus et services sur internet. C’est le cas des terminaux, de leur système d’exploitation et leurs magasins d’application, contrôlés par un nombre réduit d’acteurs économiques.

Depuis 2017, l’Arcep a décidé d’engager un cycle de réflexion sur le sujet. Objectifs :


  • évaluer l’influence des terminaux sur l’accès à internet et cartographier les limites à l’ouverture d’internet ; 

  • proposer des mesures qui pourraient être mises en œuvre à l’échelle nationale ou européenne pour remédier aux éventuelles défaillances identifiées.

Ce travail s’articule autour de deux étapes :

Les terminaux, maillon faible de l'internet ouvert expliqué en BD

Télécharger la BD


  Une équipe projet dédiée à ce chantier

Une équipe transverse travaille sur ce projet. Pilotée par Jennifer Siroteau, cheffe de l’unité « Analyse économique et intelligence numérique », cette équipe comprend des membres de différentes directions de l’Arcep : « Économie, marchés et numérique », « Internet et utilisateurs », « Mobile et innovation », « Affaires juridiques » et « Communication et partenariats ».

Lire la lettre de mission

Les ateliers et rencontres organisés par l'Arcep pour alimenter sa réflexion

Pour mener à bien ce projet, l’Arcep a organisé trois ateliers thématiques en octobre et novembre 2017.

Atelier N°1 : Inventons le magasin d'applications mobiles idéal !

Le 9 octobre 2017 | 14h
Numa | 39 rue du Caire, 75002 Paris
Publics cibles : développeurs d’applications et fournisseurs de contenus / Inscriptions : terminaux@arcep.fr

Pour s'adapter au mieux à l'ergonomie des nouveaux terminaux intelligents, les contenus sont de plus en plus souvent accessibles sous forme d’applications. Ce moyen d'accéder aux contenus peut impliquer certaines limites :
1/ pour les utilisateurs, qui sont susceptibles de ne pas avoir accès à l'intégralité des contenus pourtant disponibles sur internet ;
2/ pour les acteurs économiques (tarifications d'accès au magasin d'application, conditions techniques spécifiques pour déployer des applications...).
A partir de ce constat, l'atelier aura pour but d'imaginer un magasin d'application mobiles idéal. Ce sera aussi l'occasion de réfléchir à la pertinence et aux contours d'une éventuelle régulation.

 • Retrouvez le compte rendu de cet atelier au sein de la consultation publique menée par l'Arcep en décembre 2017 

Atelier N°2 : Retour vers le futur ! Imaginons les terminaux de demain,  l'aune des succès et échecs passés

Le 13 novembre 2017 | 14h
Le Tank | 22 bis rue des Taillandiers, 75011 Paris
Publics cibles : fabricants de terminaux et développeurs de systèmes d’exploitation.

L’offre de terminaux fixes comme mobiles est aujourd'hui pléthorique, et la concurrence est vive entre les fabricants de matériel. En revanche, le choix est limité lorsqu’il s’agit des systèmes d’exploitation installés dans ces équipements. Certains acteurs ont proposé des systèmes alternatifs qui n’ont pas connu de succès. Quelles sont les raisons de ces échecs ? Y a-t-il encore de la place pour de nouveaux acteurs ?

L’atelier permettra aussi de s’interroger sur les évolutions à attendre des terminaux, sur la transformation des modalités de connectivité, sur la spécialisation des équipements... En somme, il s'agira d'imaginer le smartphone de demain (qui ne sera sans doute pas un téléphone !).

 • Retrouvez le compte rendu de cet atelier au sein de la consultation publique menée par l'Arcep en décembre 2017 

Atelier N°3 : Captif d'un système d'exploitation ? Tour d'horizon des solutions

Le 24 novembre 2017 | 9h
Cap Digital | 14 rue Alexandre Parodi, 75010 Paris
Publics cibles : consommateurs.

Aujourd’hui, le marché des systèmes d’exploitation mobiles est dominé par Google (Android) et Apple (iOS). Lorsqu’un utilisateur souhaite changer de smartphone, des obstacles peuvent l’empêcher de choisir un système d’exploitation différent : difficultés à transférer ses données (contacts, photos, calendrier, compte mail, applications…), absence de certains services ou applications précédemment utilisés dans le nouvel environnement, nécessité de payer à nouveau pour accéder à des applications achetées sur le précédent système.
Comment y remédier ?

 • Retrouvez le compte rendu de cet atelier au sein de la consultation publique menée par l'Arcep en décembre 2017 

Les grandes étapes du projet

- 6 avril 2018 : l'Arcep publie les réponse à la consultation publique lancée le 11 décembre 2017 / Les contributions (zip - 5,8 Mo)

- 15 février 2018 : « Smartphones, tablettes, assistants vocaux : les terminaux, maillon faible de l'internet ouvert » L'Arcep publie un rapport complet et propose des pistes d'action pour garantir un internet ouvert de bout en bout.
Le communiqué
Le rapport
Les recommandations
La conférence en VoD

- 13 février 2018 : « Les Gafa règnent sur nos smartphones, reprenons le contrôle ! » Tribune de Sébastien Soriano, président de l'Arcep, pour L'OBS / La tribune / English version

- 31 janvier 2018 : Sébastien Soriano, président de l'Arcep, est intervenu lors des APIDays qui se sont déroulés les 30 et 31 janvier 2018 à Paris / Les interventions en vidéo (keynote et débat)

- 14 décembre 2017 : Jeudi 14 décembre, les Etats-Unis ont abrogé la neutralité du net. En Europe et en France, les régulateurs s'appuient sur les lignes directrices adoptées en 2016 pour en défendre le respect. Le Président de l'Arcep a été sollicité cette semaine pour contribution au débat :
Usbek & Rica
L'Obs
Meta-media
Le Monde
France Culture 

- 11 décembre 2017 : En mai 2017, l'Arcep publiait un premier rapport sur l'influence que peuvent avoir les équipements terminaux sur la capacité des utilisateurs à accéder à internet. Depuis, l'Arcep a continué de rencontrer les acteurs concernés. Elle livre aujourd'hui les enseignements qu'elle a tirés des auditions et ateliers qu'elle a organisés d'octobre à novembre et lance, jusqu'au 10 janvier 2018, une consultation publique avec des pistes d'action qu'elle souhaite expertiser avant la publication d'un rapport complet en février 2018
Communiqué de presse
La consultation publique / English version

- 29 septembre 2017 : "Smartphones, tablettes, assistants vocaux... Les terminaux sont-ils le maillon faible de l'ouverture d'internet ?" L'Arcep monte une équipe dédiée et lance un cycle d'ateliers / Communiqué de presse

- 30 mai 2017 : à l'occasion de la sortie de son rapport sur "L'état d'internet en France", à La Paillasse à Paris, l'Arcep a rendu public un premier diagnostic sur l'influence que peuvent avoir les terminaux sur la capacité des utilisateurs à accéder à internet.
Communiqué de presse
L'étude / English version

Focus : le rapport sur l'état d'Internet en France - Edition 2018 (juin 2018)