Toutes les infosToutes les infos

Le duo de la revue stratégique

L'ARCEP pivote : de quoi s'agit-il ?

Le duo de la revue stratégique

Ils sont chargés de faire pivoter l’ARCEP ! Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ?   

Liliane

Liliane Dedryver

Diplômée du master droit public des affaires en 2008 et du master droit des communications électroniques et des activités spatiales en 2009, Liliane Dedryver acquiert sa première expérience auprès du département de droit public des affaires de France Télécom, puis du service juridique de SES Astra au Luxembourg. Elle a intégré l’unité « Nouvelles régulations, nouveaux réseaux, collectivités et Europe » à la direction des affaires juridiques de l’Autorité en mai 2010 pour ensuite rejoindre l’unité « Réseaux d’accès en cuivre et infrastructures pour le très haut débit » au sein de la direction de l’accès fixe et des relations avec les collectivités territoriales.

 

Version 2

Laurent Toustou

Diplômé de Sciences-Po Toulouse, Laurent Toustou est titulaire d’un master en affaires internationales et stratégies d’entreprise (2010), ainsi que d’un master en économie et gestion des télécommunications et des nouveaux médias de l’Université Paris IX Dauphine (2011). Sa carrière a débuté à la direction des paiements internationaux de la Société générale. Il a rejoint l’unité « Economie des réseaux, prospective et service universel », en octobre 2011 à l’ARCEP, où il s’occupe notamment d’analyse économique des réseaux, du suivi des interactions entre services numériques et régulation des communications électroniques, et enfin, de prospective.

  1. Votre tache est de faire pivoter l’ARCEP ?
    Avant qu’elle n’ait la tête à l’envers, je tiens a attirer votre attention sur le danger de supprimer le RTC sans une alternative pouvant fonctionner en cas de panne de courant électrique, que ce soit chez l’abonné ou sur le secteur public.
    Exemple : un début d’incendie qui fait sauter les plombs, plus de box ou d’adaptateur, comment appeler les pompiers ?
    Il me semble indispensable, pour la sécurité publique, qu’une alimentation de courant soit maintenue par le réseau, pouvant être utilisé soit par la box dans un module de secours, soit par l’adaptateur qui semble prévu en l’absence d’une box.
    Est-ce bien le cas ?
    Cordialement,
    Noël Daufresne