Revue de Presse

FacebookTwitterLinkedIn

Semaine du 19 au 23 décembre 2016

  • 19 décembre 2016

• Pourquoi les coûts de l’internet des objets pourraient exploser. Les objets connectés génèrent des volumes considérables de données en temps réel. Dès lors l’automatisation des processus analytiques s’impose pour être en mesure de traiter ces flux et réduire les coûts liés à cette tâche (bfmbusiness.com)

  • 20 décembre 2016

• Avec Weave et Android Things, Google met à disposition de nouveaux outils pour les développeurs d’objets connectés Things (usine-digitale.fr)

• Objets connectés et santé: quand les assureurs nous cherchent des pouls. Les objets connectés rencontrent un succès public rapide. De quoi interpeller le monde de la santé, qui y voit l’opportunité de renouveler ses pratiques dans la détection et le suivi de certaines pathologies. Les assureurs aussi se tiennent à l’affût et multiplient les partenariats avec des jeunes pousses. Mais il faudra compter avec les réticences des patients français (IT for business)

• Composants loT : place à la standardisation. Le marché est prometteur. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est l’loT industriel qui prend le pas sur le marché grand public qui lui, décolle sans pour autant atteindre des sommets (Le jal des télécoms)

• La stratégie des géants américains de l’internet sur la voiture autonome. Google a créé une société dédiée – Waymo –, Apple a reconnu pour la première fois travailler sur le sujet, Uber étend ses tests à San Francisco. Derrière ces offensives, chacun a sa stratégie propre. Autant d’initiatives qui menacent directement les constructeurs (Les Echos)

• Les Etats-Unis veulent des voitures anticollision. Le département américain des Transports souhaite des véhicules communiquant entre eux d’ici quatre ans, via un standard universel (Les Echos)

  • 21 décembre 2016

• L’IoT, le nouveau mantra du groupe Airbus. Plus de 2 000 capteurs sont installés dans chaque appareil commercialisé aujourd’hui par l’avionneur. Ces objets connectés facilitent notamment les opérations de maintenance (journaldunet.com)

• Five consequences of the driverless future (Politico)

  • 23 décembre 2016

• Rakos, un nouveau botnet IoT en constitution. Après Mirai, voici venir Rakos, un malware infectant des serveurs et des réseaux d’objets connectés, tournant sous Linux, afin de créer des botnets. Et, demain, lancer des attaques DDoS. (Silicon)