TOUTES LES INFOS

L’IoT à l’honneur lors du Mobile World Congress 2016
FacebookTwitterLinkedIn

L’IoT à l’honneur lors du Mobile World Congress 2016

L’édition 2016 du Mobile World Congress (MWC) s’est tenue du 22 au 25 février 2016 à Barcelone. Ce salon, organisé chaque année par la GSMA, est le plus important de l’industrie mobile (101 000 visiteurs et 2 200 exposants).

Deux thèmes ont été particulièrement mis en avant lors de cette édition : la 5G et l’IoT.

Sébastien Soriano, président de l’Arcep, était présent à cette occasion et a souligné que l’IoT constituait l’un des axes majeurs de la revue stratégique de l’Arcep, qui souhaite accompagner l’émergence des réseaux de l’internet des Objets et soutenir l’innovation.

• “ Building a Pro-Innovation Regulation ”: Arcep public policy issues related to the IoT

• « Nous devons savoir accompagner les nouveaux « barbares ». L’IoT ne sera pas que mobile » : interview de Sébastien Soriano, président de l’Arcep, à L’Informaticien

L’ « internet des objets » en vedette chez les exposants

Les acteurs du marché ont démontré lors de l’évènement tout le potentiel de l’internet des objets en présentant des applications concrètes mises en œuvre par des technologies aujourd’hui disponibles sur le marché, comme par exemple :

• des voitures connectées qui veillent au comportement du conducteur ou envoient une alerte automatisée en cas d’accident, en passant par le paiement du stationnement ou du carburant via des systèmes d’authentification installés dans les véhicules ;

• des wearables – vêtement ou accessoire comportant des éléments informatiques et électroniques avancés – qui quantifient la santé personnelle et le bien-être, ou encore des réfrigérateurs qui compilent la liste des courses en temps réel ;

• des systèmes de télémesure pour des compteurs connectés liés à la gestion des réseaux de distribution d’électricité, de gaz ou d’eau, mais aussi des applications dans le secteur de l’agriculture permettant un suivi détaillé des rendements des parcelles ou de l’activité des cheptels ;

• et encore de nombreuses autres applications.

Ainsi, au cours des prochains mois, des millions de nouveaux appareils seront connectés, en interaction les uns avec les autres, source de nouveaux modèles d’affaires et de changement dans le quotidien des usagers.

La course entre industriels et opérateurs pour développer rapidement des technologies innovantes a  déjà démarré

A l’occasion du MWC 2016, de nombreuses solutions techniques pour la connectivité de l’IoT étaient présentées par différents types d’acteurs :

• les solutions s’appuyant sur l’utilisation de bandes « libres » par certains opérateurs, comme Sigfox  ou bien par des standards, comme celle de la LoRa Alliance, qui fédère plusieurs opérateurs et industriels (Orange, Bouygues Télécom, KPN, IBM, Cisco, Sagemcom, etc.) ;

• les opérateurs mobiles et les équipementiers télécom ont également présenté des solutions de connectivité basées, sur l’utilisation de bandes dédiées aux réseaux mobiles sur des technologies issues du 3GPP (3rd Generation Partnership Project, organisme de standardisation qui produit et publie les spécifications techniques pour les réseaux mobiles 3G et 4G). On note à cette occasion une volonté forte du 3GPP de se positionner sur les technologies radio dédiées à l’internet des objets, qui prévoit en 2016 des variantes de la 2G (Extended Coverage GSM) et de la 4G (Narrow Band IoT ou encore Enhanced Machine Type Communication) offrant de très faibles consommations électriques et adaptées à la transmission de faibles quantités de données.

Ces technologies permettront de répondre à certains besoins de l’internet des objets : autonomie de 10 ans avec une batterie « standard »,  coût des modems de l’ordre de quelques euros et débits adaptables en fonction des usages des objets concernés.

La 5G, future génération de technologie mobile, intègrera les exigences de l’internet des objets

Les étapes futures du déploiement de la technologie mobile 5G devraient permettre de créer un nouveau type de connectivité entre les personnes et les objets, dans un environnement de connexions en réseau et qui englobe le Big Data (ou mégadonnées), les applications et  les systèmes de transport.

A l’heure de la prolifération des services, de la convergence des plates formes, et au moment où les opérateurs de réseau se préparent à l’arrivée prochaine de technologies fortement consommatrices de données, ces nouveaux systèmes ouvriront la voie à de nouveaux modèles de connectivité pour les systèmes large bande mobiles. Ils pourront par exemple assurer des services vidéo ultra-haute définition, des applications en temps réel à faible latence, ainsi que le développement de l’IoT.

Les nouvelles normes 5G devront offrir aux utilisateurs finals une expérience identique qu’ils soient en déplacement ou sédentaires, tout en conservant un niveau élevé de qualité de service. Cela permettra l’utilisation des applications en toute situation, par exemple en voiture ou dans un train à grande vitesse. De plus, les communications ultra-rapides et ultra-fiables qui, d’un simple clic, permettront d’obtenir une réponse instantanée, sont perçues aujourd’hui comme moteurs du développement futur d’applications innovantes dans différents domaines : soins de santé, sécurité, industrie, loisirs, etc.