République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Observatoire / Tableau de bord dégroupage et bitstream

Le tableau de bord des offres de gros du haut débit par DSL - dégroupage et bitstream : les chiffres au 31 décembre 2007 - publication le 29 février 2008

Dernière mise à jour le 27 février 2008

Smiley Pour télécharger ce tableau de bord (pdf) Smiley

Le parc d’accès dégroupés franchit la barre des 5 millions au cours du dernier trimestre de l’année 2007

Un parc d’accès de 7,5 millions au 31 décembre 2007, dont les deux tiers sans abonnements à un service téléphonique classique.

Au 31 décembre 2007, le parc total des accès achetés sur le marché de gros à France Télécom par les opérateurs alternatifs s’élevait à 7,49 millions d’accès. Ces accès sont commercialisés par les opérateurs alternatifs sur les marchés de détail du haut débit par DSL, résidentiel et professionnel.

La croissance globale du parc au cours de l’année est de 1 526 000 au cours de l’année 2007, dont 377 000 au cours du 4ème trimestre. Cela représente une progression du parc de 26% au cours l’année 2007, comparable à l’année 2006 (29%).

Le parc des accès de gros se répartit de la manière suivante* :

Le parc d’accès fondés sur des offres de gros sans abonnement téléphonique classique continue de porter l’intégralité de la croissance et représente maintenant 62% des accès du marché de gros du haut débit sur DSL.

Le marché de gros est toujours porté par le dégroupage qui a dépassé au cours du dernier trimestre 2007 la barre des 5 millions d’accès.

Le dégroupage, et plus particulièrement le dégroupage total, continue d’être l’offre la plus souscrite sur le marché de gros du haut débit DSL. Ainsi, au cours de l’année 2007, le nombre d’accès dégroupés a progressé de 1,3 millions d’accès (1,5 millions d’accès pour le dégroupage total grâce aux migrations des offres de dégroupage partiel vers dégroupage total).

En particulier, la croissance du parc d’accès totalement dégroupés est égale à celle du parc total d’accès achetés sur le marché de gros du haut débit sur DSL, en raison des différentes migrations et de l’extension de la zone de couverture du dégroupage.

Cette extension du dégroupage continue de s’appuyer sur les déploiements de réseaux initiés par les collectivités locales et sur l’offre de raccordement des répartiteurs distants " Liaison Fibre Optique " proposée par France Télécom. Au 31 décembre 2007, 2956 répartiteurs étaient ainsi raccordés par les opérateurs alternatifs, couvrant 68% de la population.

En 2007, les opérateurs alternatifs ont ainsi raccordé 1167 nouveaux répartiteurs, desservants 2,8 millions de ménages et entreprises.

Smiley Pour télécharger la carte en haute définition (jpg) Smiley

Définitions

Dégroupage : Le dégroupage est une offre de gros de France Télécom régulée permettant aux opérateurs alternatifs d’avoir un accès direct à la paire de cuivre. Ils doivent pour cela avoir installé au préalable leurs propres équipements au niveau des répartiteurs de France Télécom. Ils sont alors en mesure de contrôler l’accès haut débit de bout en bout et de fournir un service différencié de celui de l'opérateur historique.

Le dégroupage existe selon deux modalités :

  • le dégroupage partiel où l’abonné conserve un abonnement au service téléphonique classique
  • le dégroupage total où l’abonné n’a plus d’abonnement au service téléphonique classique

Bitstream : Le bitstream est un type d’offre de gros permettant aux opérateurs alternatifs de louer des accès haut débit qui ont été activés par France Télécom. Ils doivent pour cela avoir raccordé au préalable un ou plusieurs points de livraison du réseau de France Télécom. Ils sont alors en mesure de proposer des services haut débit de détail dans les zones où ils ne sont pas présents au titre du dégroupage.

France Télécom proposent deux offres de gros de type bitstream :

  • l’offre de bitstream régional, régulée, qui suppose que l’opérateur a raccordé plusieurs points de livraison régionaux, et qui se décline en trois modalités :
    • " bitstream classique " si l’abonné conserve un abonnement au service téléphonique classique
    • " bitstream ADSL nu " si l’abonné n’a plus d’abonnement au service téléphonique classique
    • " DSL-E " (DSL-Entreprise), qui est une offre à débit garanti à destination d’un usage professionnel, sur un accès sans abonnement au service téléphonique
  • l'offre de bitstream national, livrée en région parisienne pour les FAI n’ayant pas déployé de réseau. Cette offre n’est plus régulée depuis septembre 2006, et son parc d’accès diminue rapidement.