République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE DANS LE CADRE DU PROJET BRETAGNE TRÈS HAUT DEBIT

Mégalis Bretagne, accompagné par l’ARCEP, expérimente l’hébergement de ses nœuds de raccordement optique (NRO) dans les centraux téléphoniques d’Orange. 

Paris, le 29 octobre 2015

Le nœud de raccordement optique (NRO) est le lieu, sur une zone desservie par un réseau de fibre optique, où toutes les lignes des abonnés se rejoignent. Il est l’équivalent du nœud de raccordement des abonnés (NRA), dit également « central téléphonique », du réseau cuivre ADSL.

Le président de l'ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), Sébastien Soriano, s’est déplacé en Bretagne les 28 et 29 octobre, dans le cadre du suivi de l’expérimentation dite « hébergement des NRO au niveau des NRA », lancé en mars 2015.

Accompagné d’Hervé Le Norcy, directeur général de Mégalis Bretagne et de Didier Dillard, directeur de la réglementation France d’Orange et de Christophe Villain, directeur de projet à la direction technique réseaux et services d’Orange, Monsieur Soriano s’est notamment rendu le 28 octobre au NRA de Pleine-Fougères (35), qui fait l’objet d’une expérimentation menée dans le cadre du groupe de travail et qui à ce titre pourrait héberger le NRO de la zone où le Syndicat mixte Mégalis Bretagne déploie la fibre optique dans le cadre du projet Bretagne Très Haut Débit.

Cette visite a permis au président de l’ARCEP de mesurer la configuration des locaux de ce central téléphonique et les modalités pratiques d'hébergement des équipements optiques dans ce local.

L’expérimentation « Hébergement des NRO au niveau des NRA »

L’hébergement des NRO dans les centraux téléphoniques d’Orange est une solution qui permettrait dans certaines zones d’accélérer le déploiement de la fibre optique en offrant une solution d’implantation des NRO et en simplifiant le raccordement des abonnés pour les fournisseurs d’accès internet, une fois la zone déployée.
Suite à cette expérimentation, le travail de l’ARCEP auquel sont associés les opérateurs et des représentants de collectivités doit permettre à Orange de définir une offre nationale d'hébergement des NRO dans les NRA, et notamment ses modalités techniques et commerciales.

L’expérimentation dans le cadre du projet Bretagne Très Haut Débit

En dehors des agglomérations qui seront couvertes en très haut débit par les opérateurs privés, les collectivités territoriales bretonnes déploient leur propre réseau de fibre optique, à travers le projet Bretagne Très Haut Débit, dont la maîtrise d’ouvrage a été confiée au Syndicat mixte Mégalis Bretagne. Cette initiative publique concerne environ 90% du territoire breton et 60% de la population.

Au cours de la première phase (2014-2018) du projet, ce ne sont pas moins de 215 000 prises qui seront raccordées à la fibre optique, dont 60 000 dès 2016 dans quatre villes moyennes (Auray, Carhaix, Lamballe et Redon) et une trentaine de territoires moins denses comme Pleine-Fougères.

Dans le cadre de ce déploiement, l’expérimentation « hébergement des NRO au niveau des NRA » porte sur six sites, qui sont l’objet de cette première phase :
· Auray, Lamballe et Redon, pour le déploiement dans ces trois villes moyennes ;
· Pleine-Fougères, pour le déploiement de cette zone moins dense ;
· Fougères et Guingamp (situées en zones d’initiative privée), pour le déploiement à Beaucé d’une part et à Grâces et Coadout d’autre part.

Un échange avec les élus bretons sur l’accès au Très Haut Débit et les usages

La visite du président de l’ARCEP a également été l’occasion le 29 octobre d’une rencontre avec des élus bretons engagés dans le projet Bretagne Très Haut Débit. Ils ont ainsi pu échanger sur :
· des problématiques au cœur de l’accès au très haut débit fixe ou mobile, tels que la complétude des déploiements de fibre optique, la tarification des réseaux d'initiative publique ou les obligations de déploiement des opérateurs 4G ;
· des sujets liés au développement des usages et services numériques, que porte le Syndicat mixte Mégalis Bretagne et ses membres, et qui sont également au cœur des réflexions de l’ARCEP (neutralité de l'internet, internet des objets, services OTT – Over The Top…)


A propos :

Mégalis Bretagne
Le Syndicat mixte de coopération territoriale Mégalis Bretagne regroupe 106 collectivités bretonnes (la Région Bretagne, les 4 départements, 11 métropoles et communautés d’agglomération et 90 communautés de communes). Il est en charge de l'animation et de la gestion du projet Bretagne Très Haut Débit, dont l’objectif principal est de déployer la fibre optique, là où les investisseurs privés n’interviennent pas. Il est aussi responsable du développement des usages des réseaux de communication électronique et de l'administration électronique.

Contacts presse :

ARCEP :
Jean-François Hernandez - Tél : 01-40-47-70-33 - hernandez@arcep.fr
Mégalis Bretagne : Sandrine CHABOT – Tél : 02 99 65 05 47 / 06 74 34 58 43 - s.chabot@agence-release.com



Les autres communiqués

Année

Thème

Mots-clés

Valider