République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

DIFFUSION des TIC en FRANCE

La diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française - Résultats 2010 - 

Paris, le 10 décembre 2010

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et le Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) rendent publics les résultats de la 8ème enquête annuelle sur la diffusion, en France, des technologies de l'information (téléphonie fixe et mobile, internet, micro-ordinateur).
Cette enquête a été réalisée en juin 2010 par entretiens en face-à-face auprès d'un échantillon de 2 230 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.

Equipement : Stabilisation à un niveau élevé de l'équipement des individus en téléphonie fixe et mobile ; progression de l'équipement en ordinateurs et en accès à l'internet.
- l'équipement en téléphonie s'élève à 87% pour le fixe et 83% pour le mobile ;
- le multi-équipement fixe-mobile s'est de fait largement diffusé dans la population : ainsi 70% des personnes disposent à la fois d'un téléphone fixe à leur domicile et d'un téléphone mobile personnel ;
- les trois quarts des français sont équipés d'un ordinateur à leur domicile (+2 points en un an). L'accès à internet à domicile a séduit sept français sur dix et plus d'un sur deux (54%) utilise désormais sa " box " pour téléphoner.
La perception des débits par les utilisateurs évolue progressivement. Près d'un sur deux considère le débit de la connexion insuffisant contre un tiers environ en 2008. Cet accroissement montre une appétence grandissante pour des débits supérieurs.

Les usages du mobile : explosion des SMS et développement de l'internet mobile :
- la consommation de SMS double en un an, en particulier chez les jeunes ;
- 15% des personnes disposant d'un mobile ont adopté l'internet mobile. Les mails concernent 11% des utilisateurs et le téléchargement d'applications sur le mobile compte 9% d'adeptes grâce à la diffusion massive de nouveaux terminaux ;
- près d'une personne sur deux équipée d'un mobile (46%) déclare avoir été victime de pratiques frauduleuses.

Les usages de l'internet fixe : progression continue de l'administration et du commerce en ligne qui sont toujours plébiscités ; De nouveaux usages font une percée remarquable en particulier chez les plus jeunes :
- 23 millions de personnes ont effectué des démarches administratives et fiscales sur internet en 2010, soit un doublement en cinq ans ;
- le commerce électronique demeure l'un des usages les plus fréquents avec 44% d'acheteurs sur Internet (+3 points en un an) ;
- le téléchargement est dépassé par le " streaming " ;
- le succès des réseaux sociaux est fulgurant (36% de la population concernée, +13 points en un an) mais suscite un besoin accru de protection des informations personnelles laissées sur ces sites.


Annexe : Extraits des résultats de l'étude

Stabilisation des taux d'équipement en téléphonie à un niveau élevé.

Après une forte croissance en 2009 de l'équipement des individus en téléphonie fixe et en téléphonie mobile (respectivement +3 points et +4 points), les taux d'équipement se stabilisent à un niveau élevé. Le double équipement (fixe et mobile) s'est généralisé ces dernières années et concerne 70% de la population en 2010, ce qui place la France parmi les pays dans lequel ce taux est le plus élevé de l'Union Européenne (en 5ème place selon l'étude eurobaromètre de la Commission Européenne). Le double équipement ne concerne plus essentiellement les personnes vivant dans des ménages dont les revenus sont élevés et les ménages de 3 personnes et plus, mais s'est diffusé dans toute la population. Parmi les personnes équipées uniquement d'un mobile (12% de la population), les hommes, les ouvriers, les personnes ayant entre 18 et 34 ans et celles vivant dans un ménage dont les revenus mensuels sont inférieurs à 1 500 euros sont sur représentées. A l'inverse, 17% des personnes ne disposent à leur domicile que d'un poste de téléphonie fixe. Ces personnes ont plus souvent qu'en moyenne de faible revenus, elles sont plus âgées (six sur dix ont plus de 60 ans) et plus de la moitié résident dans des villes de moins de 20 000 habitants.


Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

Une croissance toujours vive de la téléphonie sur large bande : un français sur deux équipé.

Le succès de la voix sur large bande ne se dément pas d'année en année, grâce à la diffusion rapide des offres multiservices, même si l'on note cependant une légère inflexion de la croissance par rapport aux années précédentes (+6 points contre +10 points auparavant). Plus d'un français sur deux (54%) utilise désormais sa " box " pour téléphoner, cette proportion atteint 72% chez les plus jeunes contre 18% pour les personnes de 70 ans et plus. Les personnes vivant dans les ménages aux revenus mensuels les plus faibles sont celles qui bénéficient le moins des avantages tarifaires des communications sur large bande. Seul 32% des personnes vivant dans un foyer dont les revenus mensuels sont inférieurs à 900 euros disposent de la voix sur large bande contre 74% des personnes disposant de revenus élevés.

Le multi équipement en ordinateurs se développe, les jeunes sont ceux qui en bénéficient le plus.

L'équipement en micro-ordinateur progresse de deux points entre juin 2009 et juin 2010, les trois quarts de l'ensemble des personnes de 12 ans et plus disposent désormais d'un ordinateur à leur domicile. Vivre au sein d'un foyer qui dispose de plusieurs ordinateurs devient une situation fréquente, et ce d'autant plus quand des enfants sont présents : un quart des personnes de 12 ans et plus vivent dans un ménage " multi-équipé " en ordinateurs, et c'est le cas de plus de la moitié des adolescents entre 12 et 17 ans (55%, soit +12 points en un an). Désormais dans plus de la moitié des ménages équipés (58% exactement), au moins un des ordinateurs est un portable.


Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".


La quasi-totalité des ordinateurs sont connectés à internet, en haut débit.

Depuis trois ans, le taux d'équipement à internet haut débit se rapproche progressivement de celui de l'internet. L'accès par le bas débit a pour ainsi dire disparu puisque désormais seul 1% des connexions se fait par ce biais. Au total, sept français sur dix ont accès à internet à leur domicile. Selon l'eurobaromètre publié par la Commission Européenne, la France se classe 6ème en matière d'accès à internet à domicile. L'accès par l'ADSL demeure largement majoritaire avec 92% des accès, les autres technologies ne parvenant pas pour le moment à s'imposer.

Trois personnes sur quatre (74%) déclarent se connecter, d'une façon ou d'une autre (au domicile, au travail ou en mobilité), à internet, soit près de 40 millions de personnes (3 millions de plus que l'an dernier). L'accès à domicile reste le principal moyen de connexion et le plus en croissance (+6 points). L'accès par le mobile, longtemps anecdotique, atteint désormais 12% (+2 points).
Plus qu'ailleurs, l'âge est le critère déterminant dans l'utilisation d'internet. Tous les adolescents sont (à 99%) internautes, suivis de près par les personnes de moins de 39 ans qui sont à 93% connectées à internet. A l'inverse, seul une personne sur deux de 60 à 69 ans et une sur cinq de plus de 70 ans se connecte à la Toile. Cependant, ces inégalités tendent à diminuer progressivement. Ainsi en deux ans, l'utilisation d'internet par ces deux groupes de population a progressé de respectivement +20 points et +8 points.

L'importance d'internet dans la vie quotidienne est de plus en plus manifeste : les trois quarts des personnes équipées d'une connexion internet à leur domicile l'utilisent tous les jours, 16% en font un usage hebdomadaire et 5% seulement ne l'utilisent jamais. Finalement, un peu plus de la moitié de la population (53%) se connecte quotidiennement.

Les débits sont jugés insuffisants par les utilisateurs.

Les utilisateurs d'internet sont de plus en plus sensibles aux débits de leur accès. Ils sont 44% à déclarer que leur connexion à l'internet fixe n'est pas assez rapide, soit une augmentation de 8 points en deux ans. En zone rurale, plus d'un utilisateur sur deux est mécontent de sa connexion. Le constat est plus sévère encore en ce qui concerne la connexion par le mobile pour laquelle plus d'un utilisateur sur deux juge le débit insuffisant. Cette appétence pour des débits supérieurs pourrait favoriser la diffusion de la fibre, et des futures nouvelles technologies radio.


Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".


Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".


Les jeunes portent l'explosion des SMS

Si la voix demeure la principale utilisation du mobile, les trois quarts des personnes équipées d'un téléphone mobile envoient des SMS et cette proportion atteint 100% chez les plus jeunes. Depuis trois ans, ce mode de communication connait un fort engouement : le nombre moyen de messages que les utilisateurs déclarent envoyer par semaine a ainsi quasiment doublé par rapport à juin 2009 (il est de 57 SMS envoyé par semaine, contre 30 un an auparavant). C'est parmi les plus jeunes que l'usage est le plus intensif et pour lequel il a le plus progressé. Les adolescents estiment envoyer chaque semaine quelques 182 SMS. Les jeunes sont également précurseurs de l'adoption de l'internet par le mobile, qui atteint cette année, quel que soit l'âge, 15% des personnes disposant d'un mobile. Les mails concernent 11% des utilisateurs. Avec la diffusion massive de nouveaux terminaux le téléchargement d'applications sur le mobile compte 4 millions d'adeptes (soit 9% des équipés). En revanche la télévision sur le mobile ne trouve toujours pas son public.


Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

Près d'une personne sur deux équipée d'un mobile confrontée à des pratiques frauduleuses.

Le succès de la téléphonie mobile s'accompagne malheureusement d'un développement important de pratiques malhonnêtes. Parmi ces pratiques, celles qui consistent à inciter à rappeler un numéro surtaxé commençant par 0899 se sont fortement développées. Ainsi, 35% des possesseurs d'un téléphone mobile déclarent avoir été victime d'un SMS les invitant à rappeler un numéro surtaxé et 33% déclarent avoir reçu un appel qui s'interrompt au bout d'une ou deux sonneries provenant d'un numéro commençant par 0899. Enfin 8% déclarent avoir été victimes d'autres types de fraude sur leur mobile. Au total, 46% des équipés mobile ont été confrontés à au moins une pratique frauduleuse entre juin 2009 et juin 2010.

L'administration et le commerce en ligne sont toujours plébiscités.

Le nombre de personnes effectuant des démarches administratives et fiscales sur internet a quasiment doublé en cinq ans, passant de 12 millions de personnes en 2005 à 23 millions en 2010. La recherche d'informations administratives sur internet est la pratique la plus courante (la moitié des individus s'y adonne). Un tiers des personnes déclarent avoir demandé des documents administratifs par ce moyen (actes d'état civil, extrait de casier judiciaire, certificat de non gage…) et 28% ont télé-déclaré leurs revenus entre juin 2009 et juin 2010.
Le commerce électronique demeure l'un des usages les plus fréquents avec 44% d'acheteurs sur internet (+3 points en un an). Comme pour l'administration en ligne, les internautes dont l'ancienneté de la connexion est supérieure à 5 ans achètent plus souvent en ligne que ceux dont la connexion est plus récente.

L'explosion des réseaux sociaux suscite un besoin de protection des données personnelles.

Le succès des réseaux sociaux est fulgurant : en juin 2010, plus du tiers de la population française (de plus de 12 ans) déclare avoir déjà participé à des réseaux sociaux, c'est 13 points de plus qu'en juin 2009, soit 7 millions de nouveaux utilisateurs en un an. Sans surprise, ce sont les jeunes qui sont les plus assidus, près des quatre cinquièmes des individus de 12 à 24 ans sont sur l'un de ces réseaux.
La facilité avec laquelle un nombre important de personnes communiquent des informations personnelles sur ces sites tranche radicalement avec le besoin exprimé et largement partagé que ces informations puissent être davantage protégées. En effet, 91% de la population estime que les sites Internet devraient permettre à chacun d'effacer simplement les informations personnelles qui ont été communiquées à un moment donné et 94% de la population s'accorde à dire que les pouvoirs publics doivent inciter davantage les sites internet à mieux protéger la vie privée de chacun.


Le téléchargement dépassé par le " streaming ".

Pour la deuxième année consécutive, le téléchargement de musique marque un léger repli (20% des individus téléchargent de la musique contre 22% l'année précédente) tandis que le téléchargement de films n'évolue plus depuis 2007 (14%). La pratique du " streaming ", c'est-à-dire en flux continu et sans stocker les données sur le disque dur, dépasse celle du téléchargement. En effet, 30% des individus déclarent écouter de la musique et 20% regarder des films par ce procédé.
La possibilité de regarder des émissions de télévision sur un écran d'ordinateur connecté à internet séduit de plus en plus. En juin 2010 environ 15% de la population, soit 8 millions de personnes, déclare regarder la télévision ainsi. Cette proportion a triplé depuis 2006, en partie grâce à une diversification de l'offre.

Les cadres et les adolescents passent plus de temps sur internet que devant la télévision.

Le nombre d'heures hebdomadaires consacrées à la télévision est encore, pour l'ensemble de la population, bien supérieur à celui dédié au " net ", mais l'écart se réduit pour les internautes. En effet, les personnes qui disposent d'une connexion internet déclarent passer presque autant de temps sur internet que devant leur télévision (15 heures par semaine pour Internet contre 17 heures par semaine pour la télévision). Pour les cadres et les adolescents, le temps passé sur la Toile distance celui passé devant la télévision. Une situation qui tranche avec celle des personnes de plus de 70 ans qui, moins équipés en internet, y consacrent seulement une heure par semaine contre 24 heures à la télévision.

Les nouveaux modes d'accès à la télévision se cumulent plus qu'ils ne se substituent.

La diversification des accès de la télévision au domicile se poursuit. L'accès à la TNT en mode hertzien, par un décodeur ou un poste adapté, confirme sa progression : 40% des personnes accèdent à la télévision par ce moyen, pour seulement 10% quatre ans plus tôt. L'ADSL se diffuse également rapidement avec 31% de personnes équipés contre 7% en 2006.
Les modes d'accès à la télévision, en se diversifiant, se multiplient aussi au sein même des foyers : en juin 2010, les personnes qui ne peuvent utiliser qu'un seul mode d'accès aux programmes sont une minorité (33%), alors que, quatre ans plus tôt, l'accès unique rassemblait les deux tiers des personnes.
A ces modes d'accès sur un poste de télévision " classique ", peuvent s'ajouter les accès aux programmes sur un ordinateur via l'internet fixe, qui concerne 15% des personnes en 2010, et sur un terminal via le réseau mobile chez 3% environ de l'ensemble des personnes de 12 ans et plus.
Il est à noter qu'en juin 2010, 15% de la population dispose uniquement d'une antenne hertzienne sans décodeur TNT, soit 8 millions de personnes.

AVESTISSEMENT

L'enquête, conduite par le CREDOC sur la demande conjointe de l'ARCEP et du CGIET a été réalisée en face-à-face durant le mois de juin 2010, sur un échantillon de
2 230 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.
Cette enquête décrit les équipements et les usages des individus.
Ainsi, les taux d'équipement s'entendent comme la proportion des individus disposant d'un équipement dans leur foyer, et non pas la proportion de foyers équipés dont il est fait état couramment dans d'autres études.
Par exemple, d'après cette enquête, 71% de la population de 12 ans et plus (soit environ 38 millions de personnes) dispose d'une connexion à Internet au domicile en juin 2010. D'autres enquêtes, dont le champ est celui des ménages, fournissent des résultats différents (66% des 27 millions de ménages au deuxième trimestre de 2010 selon la Référence des Equipements Multimédia Médiamétrie-GFK).
Les caractéristiques en termes de sexe, âge, diplôme, profession et lieu de résidence sont celles de la personne interrogée, le revenu est celui du ménage auquel appartient cette personne.



Les autres communiqués

Année

Thème

Mots-clés

Valider