République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

OBSERVATOIRE DES MARCHÉS DES COMMUNICATIONS ÉLECTRONIQUES

L'ARCEP publie l'observatoire des marchés des communications électroniques en France au premier trimestre 2012 : il montre une légère baisse du chiffre d'affaires et une forte croissance des volumes. 

Paris, le 5 juillet 2012

Le chiffre d'affaires du marché français des services fixes et mobiles a connu un ralentissement de sa baisse au premier trimestre 2012

Au premier trimestre 2012, le revenu provenant des services de communications électroniques (hors revenus annexes) s'est élevé à 10 milliards d'euros, en diminution de 2,8 % par rapport au premier trimestre 2011. Le repli s'est ralenti par rapport au quatrième trimestre 2011, trimestre durant lequel la baisse avait atteint -3,4 %.

Le revenu des services fixes (4,0 milliards d'euros HT) est en légère baisse (-1,3 % en un an), après un repli supérieur à 4 % au premier semestre 2011 et d'environ 2 % au second semestre 2011. Ce fort ralentissement de la baisse s'explique par la croissance du revenu des services à haut et très haut débit depuis trois trimestres (entre +7 % et 8 % sur un an). Le revenu des services mobiles (4,5 milliards d'euros HT) recule de 4,5 % en un an au premier trimestre 2012, ce qui marque, là encore, un ralentissement par rapport au quatrième trimestre 2011 (-5,3 % en un an).

En 2009 et 2010, la croissance du revenu du marché des communications électroniques en France s'était poursuivie (+0,9 % en 2009 et +0,8 % en 2010). Durant ces deux années de crise économique, le marché français a ainsi mieux résisté que celui des autres grands pays européens. En revanche, en 2011, le marché a connu une diminution de 2,8 % sur un an, s'expliquant pour l'essentiel par la hausse de la TVA, à compter du 1er février 2011, que les opérateurs mobiles n'ont volontairement pas répercutée sur les consommateurs.

En revanche, les volumes consommés sont en forte progression et le nombre de clients poursuit son augmentation

Les clients des opérateurs mobiles affichent, ce premier trimestre 2012, des niveaux de consommation en forte progression : +5,2 % en un an pour la " voix ", un taux rarement atteint depuis 2007, +30,6 % pour le volume de SMS et +73,4 % pour le volume de données. Cette tendance est soutenue par une croissance annuelle des forfaits mobiles " voix-data " (+7,0 % en un an) très dynamique, progressant de trois points en un trimestre. Le nombre de clients des services sur réseaux mobiles en France (cartes SIM en service) s'élève ainsi à 69,5 millions à fin mars 2012 (+4,0 millions de cartes), soit un taux de pénétration de 106,5 % en augmentation de six points en un an.

Sur le segment du haut et du très haut débit fixe, le nombre d'accès à internet atteint 23,1 millions à fin mars 2012. Le trafic de communications fixes s'élève à 30,8 milliards de minutes et augmente de 2,8 % sur un an (soit 800 millions de minutes supplémentaires) grâce à la croissance ininterrompue du trafic de voix sur large bande (VLB) qui concerne principalement les communications à destination des mobiles.



Les documents associés

L'observatoire en téléchargement (pdf)

Les autres communiqués

Année

Thème

Mots-clés

Valider

Les documents associés

L'observatoire en téléchargement (pdf)