République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

EQUIPEMENTS ET USAGES

La diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française - enquête 2008 

Paris, le 10 décembre 2008

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et le Conseil Général des Technologies de l’Information (CGTI) rendent publics les résultats de l’enquête annuelle sur la diffusion des technologies de l’information (téléphonie fixe, téléphonie mobile, internet, micro-ordinateur) dans notre pays.

Cette enquête, conduite par le CREDOC sur la demande conjointe de l’ARCEP et du CGTI, a été réalisée en juin 2008 par entretiens en face-à-face auprès d’un échantillon de 2.221 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.

1. Equipement en téléphonie fixe et mobile

  • L’équipement en téléphone fixe repart à la hausse

En juin 2008, 85% des adultes disposent d’au moins une ligne de téléphone fixe à leur domicile. Ce taux marque une reprise de l’équipement en téléphone fixe des ménages, après une décennie de baisse marquée par la substitution du mobile au fixe, et un palier à 82-83 % atteint entre 2005 et 2007. Cette reprise illustre le succès des offres forfaitaires de services à haut débit couplant l’internet, la téléphonie, illimitée sur certaines destinations, et la télévision.

  • Progression spectaculaire de la voix sur large bande depuis 2005

Le rythme de développement de la téléphonie par ADSL est extrêmement rapide. En juin 2008, 37% de l’ensemble des adultes, et en particulier plus de la moitié des moins de 40 ans téléphonent via un boîtier ADSL.

La téléphonie par l’ordinateur, en revanche, ne se développe pas et son usage demeure limité à moins d’une personne sur dix.

Il existe deux façons de téléphoner par Internet :

• Le téléphone via l'ADSL, appelé aussi "voix sur large bande" désigne les services de téléphonie fixe utilisant la technologie de la voix sur IP sur un réseau d'accès à Internet. Le service est fourni à l'utilisateur par un opérateur qui maîtrise la qualité du service. En pratique, l'utilisateur dispose d'un boîtier branché sur la prise téléphonique (appelé parfois " box ").

• Le téléphone par ordinateur, appelé aussi "voix sur Internet", désigne les services de communications vocales utilisant le réseau public Internet. La qualité du service n'est pas maîtrisée par un opérateur. En pratique, l'utilisateur télécharge sur son micro-ordinateur un logiciel approprié (Skype ou Net Meeting par exemple), et branche un micro et des hauts parleurs sur l'ordinateur ; et si l'ordinateur est muni d'une caméra (webcam), il peut même transmettre son image ou recevoir celle de son interlocuteur.

Les modalités de la concurrence entre opérateurs de téléphonie fixe évoluent rapidement : les personnes qui accèdent, dans leur logement, aux services du seul opérateur historique ne représentent plus que la moitié des adultes. Près d’un quart des personnes ont désormais accès au réseau fixe via un unique opérateur qui n’est pas France Télécom, grâce au dégroupage total et aussi à la revente de l’abonnement, qui permet à un opérateur alternatif de facturer à son client l’abonnement téléphonique " traditionnel " (RTC), client qui n’a alors plus de rapport commercial avec France Télécom. Aussi, la proportion de personnes qui ont affaire à deux opérateurs se réduit à 12%.

Les modalités de développement de la concurrence qui se sont imposées dans un premier temps, sélection du transporteur puis dégroupage partiel, laissent progressivement la place aux autres modalités, au premier rang desquelles le dégroupage total.

  • La croissance de l’équipement en mobiles se prolonge

Le taux d’équipement en téléphone mobile progresse à nouveau de trois points et atteint 78%.

Le double équipement fixe-mobile continue de croître, et tend à devenir la norme au fur et à mesure que les générations plus âgées s’équipent en mobile : les deux tiers des adultes ont un fixe et un mobile. C’est le cas des trois quarts des personnes entre 18 et 39 ans.

La proportion des personnes qui ne disposent que d’un téléphone mobile se stabilise autour de 15%. Il s’agit surtout de personnes jeunes, entre 18 et 39 ans, vivant seules, et dont le revenu est peu élevé. En particulier, un quart des personnes vivant seules, et un quart des ouvriers utilisent seulement un téléphone mobile.

2. Equipement en micro-ordinateurs et connexion à Internet

  • L’accès à Internet au domicile progresse à nouveau sensiblement

 

L’équipement en micro-ordinateur progresse de trois points entre juin 2007 et juin 2008, les deux tiers des adultes disposent désormais d’un ordinateur à leur domicile. L’accès à Internet motive la plupart des nouveaux adeptes des ordinateurs : l’accès à Internet augmente, sur la même période, de cinq points, pour concerner 58% des adultes. La proportion d’ordinateurs qui ne sont pas reliés à la Toile se réduit d’année en année.

Le bas débit a désormais quasiment disparu, le taux d’accès à Internet à haut débit rejoint le taux d’accès général à Internet.

  • Le développement de l’accès à Internet passe essentiellement par le domicile

La croissance de l’accès à Internet est essentiellement le fait des accès domestiques. Alors que l’accès à Internet sur le lieu de travail, très lié à la nature de l’emploi et au secteur d’activité, n’augmente que très lentement, l’accès des adolescents au collège ou au lycée se développe, mais l’usage effectif, nécessairement partagé entre élèves, en reste peu fréquent.

  • Les modes d’accès à la télévision évoluent rapidement

La réception de la télévision par une antenne hertzienne classique diminue d’année en année. En 2006, les trois quarts des personnes recevaient la télévision par ce moyen, elles ne sont plus que 68% en 2008. Peu à peu la TNT hertzienne s’y substitue : en juin 2008, près d’un tiers des personnes accède aux chaînes " classiques " par la TNT hertzienne, pour seulement 10% un an plus tôt.

La télévision par l’ADSL gagne de nouveaux spectateurs, essentiellement grâce au succès des forfaits " triple play " à haut débit : 17% des personnes de 12 ans et plus ont accès à la télévision par ADSL.

Les modes d’accès à la télévision, en se diversifiant, se multiplient aussi au sein même des foyers : en juin 2008, une personne sur deux peut utiliser plusieurs modes d’accès aux programmes, alors que deux ans plus tôt, ce n’était le cas que de un tiers des personnes.

3. Usages du téléphone mobile

  • Le téléphone mobile est encore essentiellement dédié à la voix et aux SMS

Peu de personnes interrogées lors de l’enquête déclarent utiliser leur téléphone mobile pour naviguer sur Internet, pour consulter leurs mails ou pour regarder la télévision. Ces usages ne décollent pas encore, pour ce qui est des usages réguliers et habituels en tous cas. 6% seulement des possesseurs de téléphone mobile disent l’utiliser pour naviguer sur Internet, et 2% seulement déclarent regarder la télévision sur leur mobile.

Le nombre de SMS envoyés par utilisateur, en revanche, ne cesse de progresser, particulièrement vivement cette année, avec une augmentation de 25% (19 SMS par semaine en moyenne contre 14 en 2007). Rappelons qu’il s’agit ici d’une moyenne issue des réponses des personnes faites à l’enquête, à la question " environ combien de SMS envoyez vous par semaine ? " et non pas d’un décompte exact du nombre de messages effectivement envoyés. Il n’en demeure pas moins que les réponses à cette question, posée dans les mêmes conditions d’une année sur l’autre, révèlent un usage plus intensif de ce mode de communication.

Le boom des SMS en 2008 est porté entièrement par les plus jeunes utilisateurs, séduits notamment par les forfaits permettant un nombre illimité de messages. Les adolescents estiment en moyenne qu’ils envoient 48 SMS par semaine.

4. Usages d’internet

  • Le commerce par Internet progresse et élargit le choix des consommateurs

En juin 2008, 38% des personnes ont effectué au moins un achat par Internet au cours des douze derniers mois, soit cinq points de plus qu’en 2007.

Parmi les personnes qui ont fait des achats sur Internet, une large majorité (70%) estime faire des économies parce qu’elles peuvent sur Internet comparer les offres, et une proportion équivalente (69%) estime faire des économies aussi de par le prix moins élevé des produits et services achetés sur Internet.

  • L’utilisation d’Internet pour des démarches administratives et fiscales marque le pas

37% de la population a effectué une démarche administrative ou fiscale par Internet, soit un point de plus qu’en 2007. Cette stabilisation, qui peut n’être que provisoire, concerne notamment les télé-déclarations de l’impôt sur le revenu, qui ont atteint 7,4 millions en 2008, soit un niveau équivalent, mais pas supérieur, à celui de 2007.

AVESTISSEMENT

L'enquête a été réalisée en face-à-face durant le mois de juin 2007, sur un échantillon de 2.221 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.

Cette enquête décrit les équipements et les usages des individus.

Ainsi, les taux d'équipement s'entendent comme la proportion des individus disposant d'un équipement dans leur foyer, et non pas la proportion de foyers équipés dont il est fait état couramment dans d'autres études.

Par exemple, d'après cette enquête, 61% de la population de 12 ans et plus (soit environ 52 millions de personnes) dispose d'une connexion à Internet au domicile en juin 2008, alors que d’autres enquêtes, dont le champ est celui des ménages, fournissent des résultats différents (85% des 26 millions de ménages au deuxième trimestre de 2008 selon la Référence des Equipements Multimédia Médiamétrie-GFK).

Les caractéristiques en termes de sexe, âge, diplôme, profession et lieu de résidence sont celles de la personne interrogée, le revenu est celui du ménage auquel appartient cette personne.



Les autres communiqués

Année

Thème

Mots-clés

Valider