Français English
Deutsch Español Italia Portugal Republic of Korea China Japan

L'actualité de l'ARCEP > Présentation > Les anciens membres du Collège

Flux RSS de l'ARCEP L'ARCEP en audio

Présentation / Les anciens membres du Collège Version anglaise 

 

Les anciens membres du Collège de l'ARCEP


Denis RAPONE, membre du collège du 12 janvier 2007 au 3 janvier 2013

Né en octobre 1957, Denis RAPONE est Conseiller d'Etat. Il a été nommé le 12 janvier 2007 par le Président du Sénat membre du Collège de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, où il a succédé à Jacques DOUFFIAGUES dont le mandat arrivait à expiration.

Ancien élève de l’IEP Paris et de l’Ecole Nationale de la Magistrature, il a commencé sa carrière en 1984 en tant que substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Meaux. Magistrat à la direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice de 1986 à 1987, il a ensuite été nommé chargé de mission, puis chef du Service législatif au Secrétariat Général du gouvernement jusqu’en 1995.

De 1995 à 1996, il est conseiller technique du Garde des Sceaux (Jacques Toubon). Nommé Maître des requêtes au Conseil d’Etat en 1996, il exerce ses fonctions à la section du contentieux, puis à la section de l’Intérieur. En 2002, il est nommé Conseiller pour la justice au cabinet du Premier Ministre (Jean-Pierre Raffarin).

Depuis 2004, Denis Rapone était directeur général du CSA.

Cliquez sur les visuels pour télécharger les images
en haute définition


Jérôme COUTANT, membre du collège du 25 janvier 2011 au 3 janvier 2013

Jérôme Coutant est diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP). Après avoir commencé sa carrière dans l’audit, il rejoint la SEMA en 1982 comme consultant en contrôle financier et en systèmes d’informations.

En 1986, il entre chez Hewlett-Packard au sein de la division banques-assurances, puis, en 1993, chez Motorola en tant que directeur de la division radiomessagerie où il travaille à faire émerger les services de radiomessagerie grand public.

En 1996, il est nommé directeur de Motorola Multimedia sur l’Europedu sud et lance, avec les grands câblo-opérateurs, les premiers services d’accès haut débit par le câble. En 1998, il est nommé directeur de la branche mobile de Motorola. En 2000, il cofonde et préside Printperso, un imprimeur en ligne, rebaptisé aujourd’hui Veoprint.

En 2002, il rejoint la Caisse des Dépôts et devient responsable du programme développement numérique des territoires pour le grand sud–ouest.

Fin 2007, il est nommé chef du pôle aménagement numérique du territoire à la DATAR, puis est appelé, en juillet 2009, au cabinet de Michel Mercier, ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire, en tant que conseiller chargé des services publics et de l’économie numérique.

Cliquez sur les visuels pour télécharger l'image en haute définition


Joëlle TOLEDANO, membre du collège du 23 juin 2005 au 31 décembre 2011

Docteur en mathématiques et docteur en sciences économiques, Joëlle Toledano a mené une double carrière, universitaire et en entreprise. Elle a débuté comme attachée de recherche au CNRS, puis comme maître de conférence en Economie à l’Université de Rouen.

Parallèlement, elle a occupé divers postes de direction dans des entreprises informatiques et de télécommunications . Elle a ainsi été directeur général adjoint d'Alcatel TITN de 1987 à 1989, puis directeur général de CCMC Ressources Humaines. Elle a rejoint en 1993 le groupe La Poste à la direction de la stratégie.

En 2001, elle devient, au sein du même groupe, directrice de la régulation européenne et nationale. Elle s’est ensuite consacrée à l’enseignement supérieur, comme professeur des Universités à l’Ecole supérieure d’électricité (SUPELEC).

Joëlle TOLEDANO est membre du Collège de l’ARCEP, depuis sa nomination en 2005.

Elle a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles scientifiques dans les domaines de la macroéconomie, l'économie industrielle et la régulation postale.

En décembre 2010, Joëlle Toledano a été élue présidente du GRE Postal pour 2011 par la Commission Européenne.

Cliquez sur les visuels pour télécharger les images
en haute définition

Nicolas CURIEN, membre du collège du 29 juin 2005 au 31 décembre 2011

Né en 1950, diplômé de l’Ecole Polytechnique et de Télécom Paris, Nicolas Curien est actuellement membre du Collège de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Il a débuté sa carrière comme enseignant-chercheur à Télécom Paris, puis comme chargé d’études économiques à la Direction générale des télécommunications. En 1986, il rejoint le Ministère de la défense nationale, comme chargé de mission auprès du Ministre puis sous-directeur des études économiques à la Délégation aux études générales.

En 1989, il devient Directeur-adjoint de l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE) puis, en 1992, il est nommé à la chaire " Economie et politique des télécommunications " du Conservatoire national des arts et métiers. Nicolas Curien enseigne également à l’Ecole Polytechnique.

Il est membre fondateur de l’Académie des technologies et de l’ International Telecommunications Society, ainsi que l’auteur de nombreux articles scientifiques et de plusieurs livres dans les domaines de l’économie industrielle et de l’économie des réseaux.

Cliquez sur les visuels pour télécharger les images
en haute définition

Patrick RAUDE, membre du collège du 17 janvier 2007 au 17 janvier 2011

Né en 1965, ancien élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Ecole nationale supérieure des postes et télécommunications, agrégé de l’université en économie et gestion, Patrick Raude est titulaire d’un diplôme d’études comptables et financières, d’un diplôme d’études approfondies en gestion publique et d’un magistère de gestion.

Chef du bureau des communications mobiles (1992-1995) puis du bureau des communications fixes et multimédias (1995-1996) à la direction générale des postes et télécommunications au Ministère de l’industrie et des télécommunications, il rejoint, en janvier 1997, l’Autorité de Régulation des Télécommunications (ART) où il est adjoint au chef du service licences et interconnexion jusqu’en octobre 1997.

Adjoint au chef du bureau budget du secteur public audiovisuel et subventions du secteur du cinéma puis chef du bureau énergie, chimie, industrie, commerce et artisanat, sidérurgie à la direction du Budget au secrétariat d’Etat au Budget jusqu’en novembre 2001, il est ensuite chargé de la mission pour la modernisation financière de l’Etat de novembre 2001 à mai 2002.

Administrateur civil depuis le 28 avril 2002, Patrick Raude intègre le cabinet du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, en Mai 2002 au poste de conseiller technique médias et cinéma puis conseiller technique médias, cinéma, affaires postales, régulation des communications électroniques avant d’être nommé, en mars 2005, directeur du développement des médias à Matignon.

Membre de l’ARCEP depuis janvier 2007. président de la commission de soutien à l’exportation des films français du centre national de la cinématographie.

Cliquez sur le visuel pour télécharger l'image
en haute définition

 


Edouard BRIDOUX, membre du collège du 4 janvier 2005 au 6 janvier 2011

Edouard Bridoux a été nommé le 4 janvier 2005 par le Président de la République membre du Collège de l'Autorité de régulation des télécommunications. Il a succedé à Dominique Roux dont le mandat arrivait à expiration.

Né en août 1945, docteur ès-sciences, Edouard Bridoux est professeur des universités depuis 1975. Il a commencé sa carrière en 1972 comme maître de conférences à l'Université de Valenciennes dont il devient le président en 1978. L'année suivante, il rejoint le cabinet du ministre des universités, dont il devient le directeur de cabinet en 1980. De 1986 à 1990, il est recteur de l'académie d'Amiens et, de 1992 à 1993, directeur de l'Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de mécanique énergétique de Valenciennes, avant de devenir recteur de l'académie de Reims (1993-1995).

Conseiller technique pour l'enseignement supérieur et la recherche au sein du cabinet du Premier ministre (1995-1997), il prend ensuite, de 1997 à 2000, la direction générale de l'Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS). Depuis 2002, il était conseiller technique pour l'enseignement supérieur et la recherche au cabinet du Premier ministre.

Cliquez sur les visuels pour télécharger les images
en haute définition

Jean-Claude MALLET - Président de l'ARCEP du 31 décembre 2008 au 29 avril 2009

Né en 1955, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, agrégé de Lettres modernes, ancien élève de l'Ecole Nationale d'Administration, Jean-Claude Mallet est Conseiller d'Etat.

Il débute sa carrière en 1985 comme auditeur au Conseil d'Etat et assure parallèlement les fonctions de maître de conférences à Sciences Po et consultant pour les questions stratégiques au centre d'analyse et de prévision du Ministère des affaires étrangères (1985-1986). Chargé de mission auprès du directeur des Affaires Juridiques de ce ministère jusqu'en 1989, il est ensuite nommé adjoint au responsable de la Coordination pour la libre circulation des personnes en Europe, puis délégué aux Relations internationales du Ministère de l'Intérieur.

Début 1991, il rejoint le ministère de la défense, tout d'abord comme conseiller technique pour les affaires internationales et stratégiques, puis comme directeur des affaires stratégiques (1992-1998). En 1998, il est nommé Secrétaire Général de la Défense Nationale, fonction qu'il exerce jusqu'en 2004.

En juillet 2007, le Président de la République nomme Jean-Claude Mallet président de la Commission du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, fonction prolongée jusqu'en octobre 2008.

Jean-Claude Mallet est Officier de la Légion d'Honneur et Chevalier de l'Ordre National du Mérite.

Cliquez sur le visuel pour télécharger l'image
en haute définition

 


Paul CHAMPSAUR, président de l'ARCEP, de janvier 2003 à janvier 2009

Paul Champsaur, né en janvier 1944, ancien élève de l'école polytechnique, diplomé de l'Ecole Nationale de la Statistique et de l'Administration Economique (ENSAE), est inspecteur général de l'INSEE.

La première partie de sa carrière est essentiellement consacrée à l'enseignement et à la recherche, notamment à l'ENSAE et au Center for Operational Research and Econometrics (CORE) de l'Université catholique de Louvain. A partir de 1984, Paul Champsaur s'oriente vers le conseil économique - au sein de la direction de la Prévision du ministère de l'Economie et des Finances - et l'administration de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), dont il est nommé directeur général en octobre 1992.

Paul Champsaur a par ailleurs présidé les groupes d'expertise économique :

- sur l'interconnexion et le financement du service universel dans le secteur des télécommunications (1995-1996) ;

- sur la tarification des réseaux de transports et de distribution de l'électricité et de la fourniture d'électricité aux consommateurs non éligibles (1999-2000).

Paul Champsaur a été le deuxième président de l'ARCEP, en poste du 4 janvier 2003 au 3 janvier 2009.

Cliquez sur les visuels pour télécharger les images
en haute définition


Gabrielle GAUTHEY, membre du Collège de l'ARCEP de décembre 2002 à décembre 2008

Ancienne élève de l'école polytechnique, titulaire d'un DEA en analyse économique, Gabrielle Gauthey est ingénieur en chef des télécommunications.

Elle a débuté sa carrière à France Télécom et rejoint la DATAR en 1992 comme chef du service des investissements étrangers en France et Secrétaire Général du réseau " Invest in France ". Elle devient de 1995 à 1997, conseiller technique, en charge des télécommunications et des technologies de l'information, au cabinet de M. François Fillon, Ministre Délégué à la Poste, aux Télécommunications et à l'Espace. De 1998 à juillet 2000, elle était Directeur Général Adjoint de la Sofirad, et Directeur Général de " Le SAT ", premier bouquet numérique par satellite de chaînes et radios francophones en Afrique.

En juillet 2000, Gabrielle Gauthey est nommée directrice des nouvelles technologies de l'information et de la communication de la Caisse des Dépots et Consignations, notamment en charge du programme " développement numérique du territoire " par mandat de l'Etat (CIADT du 9 juillet 2001).

Nommée par le président de l'Assemblée Nationale le 31 décembre 2002, Gabrielle Gauthey a été membre du Collège de l'Autorité jusqu'au 31 décembre 2008.

Cliquez sur les visuels pour télécharger les images
en haute définition

Jacques DOUFFIAGUES, membre du Collège de l'ARCEP de janvier 2001 à janvier 2007

Jacques DOUFFIAGUES, né en janvier 1941, est décédé le 18 octobre 2011.

Ancien élève de l'ENA, il a été nommé Conseiller maître à la Cour des comptes en 1978.

Elu député du Loiret de 1978 à 1981, puis de 1986 à 1988, il a été Ministre délégué chargé des transports de 1986 à 1988. Conseiller général du Loiret de 1979 à 1992, il fut maire d'Orléans de 1980 à 1988, date à laquelle il a démissionné de ces fonctions.

Ayant renoncé à sa carrière politique en novembre 1988, il a alors été Président des Editions Techniques SA et Président de Juris Data jusqu'en 1993. Il fut parallèlement Président du Syndicat de la presse économique, juridique et politique (1989-93) et Secrétaire Général de la Fédération nationale de la presse d'information spécialisée (1992-93) ; il préside la Fédération des Industries Ferroviaires depuis octobre 1996.

Jacques DOUFFIAGUES est par ailleurs avocat à la Cour d'Appel de Paris depuis 1997.

Nommé par le Président du Sénat le 3 janvier 2001, Jacques Douffiagues a été membre de l'Autorité de janvier 2001 à janvier 2007.

     
Crédit photo : ARCEP / D. Simon


Michel FENEYROL, membre du Collège de l'ARCEP de janvier 2001 à janvier 2007

Michel FENEYROL est né en mai 1940. Ancien élève de l'école polytechnique, il a été nommé ingénieur général des télécommunications en novembre 1985.

Il a démarré sa carrière au sein de la Direction générale des télécommunications du ministère des PTT où il a successivement exercé des fonctions dans le domaine de la R&D (au CNET de 1964 à 1968), dans le domaine des études économiques et de la gestion financière (Service des programmes et des études économiques entre 1968 et 1974), puis des fonctions opérationnelles dans l'équipement de la banlieue parisienne (direction régionale de Paris extra-muros 1975-1979) ; en juin 1979, il a été nommé Directeur régional des télécommunications, en charge de la direction de Paris Nord Ouest.

Entre 1984 et 1986, il fut Conseiller technique de M. Louis MEXANDEAU, Ministre des PTT. Conseiller du Directeur général des télécommunications, M. Marcel ROULET, de 1986 et 1990, il a participé à la réforme des PTT et à la transformation du statut de France Télécom. De 1990 à 1998, il a été Directeur du CNET, l'organisme interministériel de recherche dans le domaine des télécommunications.

M. Michel FENEYROL est par ailleurs ancien Président de la Société des Electriciens et Electroniciens et ancien Président de l'Association des Ingénieurs des Télécommunications.

Nommé par le Président de la République le 3 janvier 2001, Michel Feneyrol a été membre de l'Autorité de janvier 2001 à janvier 2007.

     
Crédit photo : ARCEP / D. Simon


Dominique ROUX, membre du Collège de l’ART de janvier 1997 à janvier 2005

Docteur ès Sciences Economiques, Docteur en Gestion et agrégé de Sciences de Gestion, le professeur Dominique ROUX a effectué sa carrière à l'école des Hautes Etudes Commerciales (HEC) et à l'université de Paris Dauphine où il est professeur depuis 1982, chargé des formations doctorales et du département d'économie des télécommunications.

Il a écrit une dizaine d'ouvrages dont les trois derniers sont : Télécommunications pour l'entreprise (Eyrolles), les prix Nobel de sciences économiques (Economica) et Gestion (PUF), ainsi que " Laborgistique ".

Il est par ailleurs membre du Conseil Scientifique de la Recherche du Centre National de la Cinématographie, administrateur de l'école de journalisme de Marseille et membre du Conseil Scientifique du Centre d'observation économique de la Chambre de Commerce de Paris et membre du Cercle des économistes.

Le professeur Dominique ROUX a été membre du Collège de l'Autorité de Régulation des Télécommunications du 6 janvier 1997 au 3 janvier 2005. Il aura accompli un mandat de huit ans, après avoir été reconduit pour six ans. Dominique Roux aura ainsi été le membre du collège qui aura siégé le plus longtemps à l’ART, fait qui restera unique dans l’histoire de cette institution.

Dominique ROUX est Officier de l'Ordre National du Mérite, Officier de la Légion d'Honneur, Chevalier des Palmes Académiques.

Crédit photo : ART / D. Simon

Téléchargement des images


Jean-Michel HUBERT, président de l'ART de janvier 1997 à janvier 2003

Né en 1939, Jean-Michel HUBERT est ancien élève de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole Nationale Supérieur des Télécommunications.

Il a commencé sa carrière d'ingénieur des télécommunications au Centre National d'Etudes des Télécommunications (CNET).

En 1967, il fut chargé de l'équipement, des télécommunications et de l'informatique à la Préfecture de la région Midi-Pyrénées.

En 1973, il devient conseiller technique au cabinet du ministre de la Santé publique et de la Sécurité Sociale, puis en 1974, au cabinet du ministre de l'Intérieur.

De 1974 à 1986, il occupe successivement des postes de directeur des services techniques à la direction générale de la Police nationale, puis de directeur des affaires financières, immobilières et sociales à la direction générale de l'administration. Ensuite, il est chargé d'une mission sur les services à valeur ajoutée, auprès du directeur général des télécommunications.

Il rejoint la ville de Paris en 1986, où il est directeur des finances et des affaires économiques, puis, en 1992, secrétaire général. Il a exercé, en parallèle, les fonctions de vice-président du Conseil de gestion du corps des Ingénieurs des Télécommunications de 1994 à 1996.

En janvier 1997, il est nommé Président de l'Autorité de régulation des télécommunications qui vient juste d'être créée. Il la quitte le 3 janvier 2003 au terme de son mandat. Jean-Michel HUBERT est ainsi le premier président de l'Autorité.

Jean-Michel HUBERT est Chevalier dans l'Ordre National du Mérite et Chevalier de la Légion d'Honneur.

Crédit photo : D. Simon

Téléchargement des images 

Christian BÈCLE, membre du Collège de l'ART de janvier 2000 à janvier 2003

Né le 31 décembre 1941, Christian BÈCLE est professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) et membre de la Sociéte française de physique et de l'European Physical Society .

Docteur d'Etat ès sciences physiques, Christian BÈCLE fut notamment attaché (1965-1968), puis chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique - CNRS (1968-1971) et parallèlement chargé de cours à l'Institut national polytechnique de Grenoble (1968-1971). Maître de conférences puis professeur à l'Université de Nantes (1978), il dirigea l'Institut universitaire de technologie de Saint-Nazaire de 1976 à 1981.

Recteur de l'Académie de Rouen (1981-1983), puis de l'Académie de Créteil (1983-1984), il fut ensuite conseiller de Laurent Fabius pour les questions concernant l'éducation, la jeunesse et les sports, à Matignon, de 1984 à 1986. Directeur général de la recherche et de la technologie au Ministère de la recherche et de la technologie entre 1988 et 1991, il occupa ensuite le poste de président du Comité national d'évaluation de la recherche (1991-1997).

Christian BÈCLE est chevalier de la légion d'Honneur et officier de l'ordre national du Mérite.

Christian BÈCLE, qui a été nommé membre de l'ART le 1er janvier 2000 pour achever le mandat de trois ans de Bernard ZUBER, l'a quittée le 3 janvier 2003 au terme de son mandat.

 
Crédit photo : ART

Téléchargement des images 

Yvon Le BARS, membre du Collège de l'ART de janvier 1997 à janvier 2001

Commandeur dans l'ordre national du mérite et chevalier de la Légion d'Honneur, Yvon Le Bars est décédé le 16 décembre 2005.

Yvon Le Bars, ancien élève de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole des Mines de Paris, était ingénieur général des Mines.

Il avait commencé sa carrière au ministère de l’industrie puis à la délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale.

Yvon Le Bars était devenu ensuite conseiller technique au cabinet du Premier Ministre, puis directeur de cabinet du secrétaire d’état aux PTT.

A partir de 1978, il avait été successivement président directeur général de la société Transpac, puis de la société Télésystèmes et enfin de la société Cogecom (Compagnie générale des Communications).

En 1990, il était entré dans le groupe Bosch où il avait occupé les fonctions de président du directoire de JS Telecom puis de Bosch Telecom (France).

En janvier 1997, il avait été nommé membre de l’Autorité de Régulation des télécommunications. Il l'avait quittée le 31 décembre 2000, au terme de son mandat de quatre ans pour rejoindre le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.


Crédit photo : ART

Téléchargement de l'image 

Roger CHINAUD, membre du Collège de l'ART de janvier 1997 à janvier 2001

Roger CHINAUD est né à Paris le 6 septembre 1934. Après avoir choisi une carrière de cadre supérieur dans le secteur privé de 1962 à 1965, il a surtout mené une carrière politique commencée comme membre de la section finances au Conseil Economique et Social (1970-1972).

Roger CHINAUD a occupé des fonctions électives de premier plan au sein du Parlement français, notamment à l’Assemblée Nationale où il fût Député de Paris (1973-1981), Secrétaire de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées (1973-1975), Président du groupe Parlementaire Républicain puis UDF de l’Assemblée Nationale (1975-1981).

De 1984 à 1989, il est député au Parlement européen, où il est Vice-Président de la Commission Pays ACP/CEE.

Devenu Sénateur de Paris (1986-1995), il a été Rapporteur Général du Budget et de la Commission des finances du Sénat (1989-1992), puis Vice-Président du Sénat (1992-1995).

Dans le même temps, il a consacré une bonne part de son activité à sa ville natale en tant que Vice-Président du Conseil Régional d’Ile-de-France (1976-1981), Adjoint au Maire de Paris (1983-1995) et Maire du 18ème (1983-1995). Il est toujours Conseiller de Paris et Vice-Président du conseil Général.

En janvier 1997, il est nommé membre du Collège de l’Autorité de régulation des télécommunications (ART). Il l'a quittée le 31 décembre 2000, au terme de son mandat de quatre ans.

Roger CHINAUD est chevalier de la Légion d’Honneur et titulaire de la croix du Combattant (AFN).


Crédit photo : ART

Téléchargement de l'image


Bernard ZUBER, membre du Collège de l'ART de janvier 1997 à janvier 2000

Licencié en droit public, ancien élève de l'Ecole Nationale de la France d'Outre-Mer et ancien élève de l'Ecole Nationale d'Administration, Bernard ZUBER a effectué une grande partie de sa carrière à la Cour des Comptes, avec, successivement, le grade d'Auditeur (1965), de Conseiller référendaire (1977) puis de Conseiller Maître (1987). Ses secteurs d'intervention ont concerné, en particulier, le contrôle des comptes et de la gestion des grandes villes (1965-1970), des ports autonomes (1969-1971), des banques nationales (1976-1981). De 1992 à 1996, il a coordonné le rapport de la Cour sur l'exécution du budget de l'Etat.

Parmi les fonctions exercées en dehors de la Cour figurent :
- une mission d'assistance technique au Sénégal, pour mettre en place et présider la commission de contrôle des entreprises publiques (1972-1976)
- la direction du Cabinet du Ministre des PTT, Louis Mexandeau (1981-1984)
- le secrétariat général du Conseil supérieur de l'Ordre des experts comptables (1982-1984)

Il a fait partie, en tant que personnalité qualifiée, de la Commission Supérieure du service public des Postes et Télécommunications (1990-1996).

Bernard ZUBER est Officier de l'Ordre National du Mérite, Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'Honneur et Commandeur de l'Ordre du Lion (Sénégal).

Bernard Zuber a été membre du Collège de l'Autorité de régulation des télécommunications de janvier 1997 à fin décembre 1999. Nommé pour six ans, Bernard Zuber a accompli la moitié de son mandat et a rejoint, à sa demande, la Cour des comptes au 1er janvier 2000.


Crédit photo : ART

Téléchargement de l'image

L'ARCEP pratique

Smiley L'ARCEP en bref : plaquette institutionnelle (juillet 2013)

 L'organigramme

Adresse : 7, square Max Hymans, 75730 Paris Cedex 15

Comment venir nous voir ?  Plan d'accès 

Téléphone : 01 40 47 70 00 

Courriel : cliquez ici

Publications :
 Les cahiers de l'ARCEP 
 Le Rapport d’activité 
La lettre hebdomadaire

Bon de commande en ligne : Commandez un document 

Centre de documentation : ouvert l’après-midi sur rendez-vous (renseignements au 01 40 47 70 00)