ARCEP République Française


Dernière mise à jour le 16 février 2006



Le tableau de bord du dégroupage : chiffres au 1er mai 2004


 

Le grand dossier dégroupage

Le dégroupage total, une possibilité nouvelle pour le marché résidentiel

Au 1er mai 2004, 547 613 lignes sont dégroupées (dont 8487 en dégroupage total). En deux mois, le nombre d'accès en dégroupage partiel a connu une augmentation de 50% et les accès en dégroupage total ont quasiment doublé.

Le fait nouveau de ces deux derniers mois est l'annonce qu'ont fait certains opérateurs (Free, Neuf Telecom, Tiscali, ...) de lancer des offres de dégroupage total sur le marché résidentiel. Ils viennent donc rejoindre Telecom Italia qui propose d'ores et déjà de telles offres sur le marché français.

Ces offres permettent aux usagers d'opter pour un opérateur et une facture uniques, qui couvrent l'abonnement téléphonique, les communications téléphoniques et les services ADSL (notamment Internet). Cette possibilité ne concernait jusqu'à présent que les abonnés professionnels.

En parallèle, le déploiement des opérateurs continue : 309 nouveaux sites ont été livrés par France Telecom depuis le 1er janvier 2004. Désormais, ce sont 709 sites qui ont été livrés par France Télécom aux opérateurs pour qu'ils puissent y installer leurs équipements nécessaires au dégroupage. Ce sont à présent, avec Paris-IDF, 67 départements qui sont, au moins partiellement, équipées en ADSL par les opérateurs du dégroupage.

En matière de services, le dégroupage permet à la fois des offres Internet seules et des offres " triple play " (Voix sur IP, TV sur DSL et Internet Haut Débit). Les débits proposés pour l'Internet augmentent : des offres ADSL 2Mbits/s reposant sur le dégroupage de la boucle locale ont fait récemment leur apparition sur le marché.

Le 12 décembre 2003, France Télécom a publié une nouvelle édition de son offre de référence (lien avec le document) d'accès à la boucle locale. Cette nouvelle offre inclut notamment des avancées mises au point entre France Télécom et les opérateurs dans un cadre multilatéral.

Carte de suivi du déploiement du dégroupage

La carte du déploiement présentée ici fait apparaître en coloré les départements où a été livré au moins un site de dégroupage avec un minimum de deux opérateurs dégroupeurs ayant commandé un emplacement sur ce site.
Les fenêtres " département " listent les villes et le nombre de sites concernés par le dégroupage, toujours selon ce même critère.
La " livraison " d'un site signifie la réception par un opérateur d'un emplacement mis à disposition par France Telecom dans un répartiteur et non le début de la commercialisation de lignes dégroupées par cet opérateur. En effet, l'opérateur alternatif a besoin d'un certain délai, après la livraison d'un emplacement par France Télécom, pour y installer ses propres équipements (DSLAMs notamment) et procéder aux câblages nécessaires au dégroupage. L'information d'ouverture commerciale d'un site proprement dite est du ressort des opérateurs.



© Autorité de régulation des communications électroniques et des postes
7, Square Max Hymans - 75730 PARIS Cedex 15
Téléphone : +33 1 40 47 70 00 - Télécopie : +33 1 40 47 71 98