République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Observatoire / Suivi des Indicateurs Mobiles

Suivi des Indicateurs Mobiles : chiffres au 31 mars 2004

Dernière mise à jour le 15 février 2006

(1) Radiotéléphone : est considéré comme client tout titulaire d'une carte SIM ou tout détenteur d'une carte prépayée ayant passé au moins un appel, et n'ayant pas dépassé la date au-delà de laquelle il est contractuellement impossible de recevoir des appels, inscrit à l'Enregistreur de Localisation Nominal (HLR) de l'opérateur.
(2) Le taux de pénétration est obtenu en divisant le nombre total de clients ou le nombre total de clients "actifs" au radiotéléphone par la population française, qui s'établit à 60 323 400 personnes (60 185 800 personnes selon le recensement de l'INSEE de juillet 1999, 131 300 personnes pour la collectivité départementale de Mayotte selon le recensement de l'INSEE de 1997 et 6 300 personnes pour la collectivité territoriale de Saint Pierre et Miquelon).
(3) Les données de croissance nette font référence soit : au parc total de clients, au parc total de clients forfait ou au parc actif total de clients.
(4) Le parc actif de clients correspond au total des clients qui ont souscrit à une offre forfaitaire et des clients prépayés actifs. Les clients prépayés actif correspondent aux clients qui ont passé ou reçu un appel pendant les trois derniers mois. Seuls les appels téléphoniques sont considérés, qu'ils soient gratuits ou payants. Les SMS ne sont pas pris en compte dans le calcul.
(6) Le trafic trimestriel de SMS ("Short Message Service") correspond à l'ensemble des SMS envoyés (SMS sortants) sur le trimestre par tout client au radiotéléphone (cf. (1)).
(7) Le trafic SMS mensuel par client actif moyen correspond au trafic trimestriel de SMS divisé par 3, rapporté au parc de clients actifs moyen ((Parc de clients actifs de la fin du trimestre précédent + Parc de clients actifs de la fin du trimestre considéré)/2).

(1) Radiotéléphone : est considéré comme client tout titulaire d'une carte SIM ou tout détenteur d'une carte prépayée ayant passé au moins un appel, et n'ayant pas dépassé la date au-delà de laquelle il est contractuellement impossible de recevoir des appels, inscrit à l'Enregistreur de Localisation Nominal (HLR) de l'opérateur.
(3) Les données de croissance nette font référence soit : au parc total de clients, au parc total de clients forfait ou au parc actif total de clients.
(4) Le parc actif de clients correspond au total des clients qui ont souscrit à une offre forfaitaire et des clients prépayés actifs. Les clients prépayés actif correspondent aux clients qui ont passé ou reçu un appel pendant les trois derniers mois. Seuls les appels téléphoniques sont considérés, qu'ils soient gratuits ou payants. Les SMS ne sont pas pris en compte dans le calcul.
(5) Le taux de pénétration est obtenu en divisant le nombre total de clients ou le nombre de clients "actifs" au radiotéléphone par la population de la métropole, qui s'établit à 58 518 400 personnes selon le recensement de l'INSEE de juillet 1999.
(6) Le trafic trimestriel de SMS ("Short Message Service") correspond à l'ensemble des SMS envoyés (SMS sortants) sur le trimestre par tout client au radiotéléphone (cf. (1)).
(7) Le trafic SMS mensuel par client actif moyen correspond au trafic trimestriel de SMS divisé par 3, rapporté au parc de clients actifs moyen ((Parc de clients actifs de la fin du trimestre précédent + Parc de clients actifs de la fin du trimestre considéré)/2).



(8) Le chiffre d’affaires récurrent en milliers d'euros est défini comme la somme des revenus des opérateurs générés par le trafic sortant, entrant et le roaming out (trafic généré par les appels des clients de l'opérateur français en itinérance sur un réseau étranger), pour tous les services de voix et de données ainsi que pour les services à valeur ajoutée sur le trimestre et la zone géographique considérée. Les revenus pris en compte sont ceux facturés par les opérateurs (facture du client et revenus liés au trafic entrant). Ni les impayés ni les reversements des opérateurs aux fournisseurs de services générés par la facturation pour compte de tiers ne sont donc déduits du chiffre d'affaires récurrent. Les éventuelles promotions et remises accordées aux clients sont déduites du chiffre d'affaires récurrent. Les revenus du réseau ne prennent pas en compte : les frais de connexions, les ventes de terminaux et le Roaming in (revenu généré par les clients étrangers en itinérance sur le réseau de l'opérateur français).
(9) Le revenu mensuel moyen par client actif est égal au chiffre d'affaires récurrent du trimestre considéré (cf. (8)) divisé par 3, rapporté au parc de clients actifs moyen ((Parc de clients actifs de la fin du trimestre précédent + Parc de clients actifs de la fin du trimestre considéré)/2).




(10) Le trafic (en mode circuit) récurrent généré sur le trimestre et la zone géographique considérée par les clients des opérateurs sur les réseaux comprend les appels sortants (vers les téléphones fixes, mobiles tiers, mobiles du même réseau et inclut notamment les appels de consultation de messagerie vocale), les appels entrants des réseaux de téléphonie fixe ainsi que le roaming out (trafic généré par les appels des clients de l'opérateur français en itinérance sur un réseau étranger). Le trafic (en mode circuit) récurrent ne prend pas en compte l’entrant mobile ni le Roaming in (trafic généré par les clients étrangers en itinérance sur les réseaux des opérateurs français).


(13) Le parc actif multimédia est défini par l'ensemble des clients (abonnés ou prépayés) qui ont utilisé au moins une fois sur le dernier mois un service multimédia de type Wap ; I-Mode ; MMS ; e-mail (l'envoi d'un SMS ne rentre pas dans le périmètre de cette définition), et ce, quelle que soit la technologie support (CSD ; GPRS...). Concernant l’email et le MMS, ne sont considérés comme utilisateurs actifs que les clients ayant envoyé un mail ou un MMS au moins sur le dernier mois.
(14) Le nombre de numéros portés est défini comme le nombre de portages effectifs (numéros activés chez l'opérateur receveur) réalisés au cours du trimestre correspondant.


(1) Radiotéléphone : est considéré comme client tout titulaire d'une carte SIM ou tout détenteur d'une carte prépayée ayant passé au moins un appel, et n'ayant pas dépassé la date au-delà de laquelle il est contractuellement impossible de recevoir des appels, inscrit à l'Enregistreur de Localisation Nominal (HLR) de l'opérateur.
(5) Le taux de pénétration est obtenu en divisant le nombre total de clients ou le nombre de clients "actifs" au radiotéléphone par la population de la métropole, qui s'établit à 58 518 400 personnes selon le recensement de l'INSEE de juillet 1999.




(1) Radiotéléphone : est considéré comme client tout titulaire d'une carte SIM ou tout détenteur d'une carte prépayée ayant passé au moins un appel, et n'ayant pas dépassé la date au-delà de laquelle il est contractuellement impossible de recevoir des appels, inscrit à l'Enregistreur de Localisation Nominal (HLR) de l'opérateur.
(3) Les données de croissance nette font référence soit : au parc total de clients, au parc total de clients forfait ou au parc actif total de clients.
(4) Le parc actif de clients correspond au total des clients qui ont souscrit à une offre forfaitaire et des clients prépayés actifs. Les clients prépayés actif correspondent aux clients qui ont passé ou reçu un appel pendant les trois derniers mois. Seuls les appels téléphoniques sont considérés, qu'ils soient gratuits ou payants. Les SMS ne sont pas pris en compte dans le calcul.
(6) Le trafic trimestriel de SMS ("Short Message Service") correspond à l'ensemble des SMS envoyés (SMS sortants) sur le trimestre par tout client au radiotéléphone (cf. (1)).
(7) Le trafic SMS mensuel par client actif moyen correspond au trafic trimestriel de SMS divisé par 3, rapporté au parc de clients actifs moyen ((Parc de clients actifs de la fin du trimestre précédent + Parc de clients actifs de la fin du trimestre considéré)/2).

(11) Les réseaux ouverts au public pris en compte sont : Orange Caraïbe, filiale d'Orange France ; Orange Réunion, filiale d'Orange France ; Société Réunionnaise du Radiotéléphone, filiale de la SFR ; Bouygues Télécom Caraïbe, filiale de Bouygues Télécom ; Mayotte Télécom Mobile est la marque de commercialisation à Mayotte des services de l'opérateur SRR ; SAS SPM, filiale d'Orange Caraïbes à Saint Pierre et Miquelon ; Dauphin Telecom (à partir de mars 2004).
(12) Le taux de pénétration est ainsi obtenu en divisant le nombre total de clients ou le nombre de clients "actifs" au radiotéléphone par la population totale des Départements d'Outre-Mer (1 667 400 personnes selon le recensement de l'INSEE de juillet 1999), de la collectivité départementale de Mayotte (131 300 personnes selon le recensement de l'INSEE de 1997) et de la collectivité territoriale de Saint Pierre et Miquelon (6 300 personnes selon l'INSEE) qui s'établit à 1 805 000 personnes.

L'analyse du marché


Marché national :

Au 31 mars 2004, 41,9 millions de français sont clients des services de radiotéléphonie, dont 25 millions ont souscrit une offre forfaitaire. Le parc de clients au radiotéléphone a augmenté de 3 millions sur une année, entre le 31 mars 2003 et le 31 mars 2004 (soit une croissance nette annuelle de 7,8 %). Le parc de clients total a augmenté de 257 700 clients entre le 31 décembre 2003 et le 31 mars 2004 (soit une croissance nette de 0,6 % par rapport au trimestre précédent).
Le taux de pénétration est 69,5 % au 31 mars 2004. A la fin du premier trimestre 2004, le parc actif représente 98,4 % du parc total et le taux de pénétration actif est de 68,4 %.
Le trafic SMS sortants total sur le premier trimestre 2004 est de 2 534 millions, ce qui représente 20,5 SMS envoyés par client actif moyen sur la période considérée.

Métropole :

Le taux de pénétration total en métropole au 31 mars 2004 s'établit à 69,4 %.Au 31 mars 2004, le parc actif total représente en métropole 98,6 % du parc de clients total. En prenant en compte uniquement le parc actif, le taux de pénétration "actif" en métropole s'établit à 68,4 % (contre 68,0 % au 31 décembre 2003).
La croissance nette du parc actif est de 0,7 % entre le 31 décembre 2003 et 31 mars 2004 et représente 259 500 nouveaux abonnés actifs.
La croissance nette du parc total au cours du premier trimestre 2004 est de 0,6 %.

Le chiffre d'affaires récurrent total pour les trois opérateurs métropolitains au quatrième trimestre 2003 est de 4 044 millions d'euros, soit un revenu récurrent moyen par client actif de 34,5 euros par mois. Le chiffre d’affaires récurrent des clients titulaires d’un forfait est de 3 373 millions d’euros, ce qui représente un revenu récurrent moyen par client titulaire d’un forfait de 48,1 euros sur la même période. Le trafic voix récurrent sur le quatrième trimestre 2003 était de 19 880 millions de minutes, dont 17 867 millions de minutes pour les clients titulaires d’un forfait.

Le parc actif multimédia mobile en métropole est de 6,7 millions au 31 mars 2004 ce qui représente 16,7 % du parc actif de clients. Le nombre de numéros portés au cours du premier trimestre 2004 s'élève à 46 400.

Départements d'Outre-Mer, Mayotte et Saint Pierre et Miquelon :

Le taux de pénétration dans les Départements d'Outre-Mer, Mayotte et Saint Pierre et Miquelon s'établit au 31 mars 2004 à 72,5 %.

Au 31 mars 2004, le parc actif total représente 92,9 % du parc de clients total. En prenant en compte uniquement le parc actif total, le taux de pénétration "actif" dans les DOM, Mayotte et Saint Pierre et Miquelon est de 67,4 %.

Dans les DOM, Mayotte et Saint Pierre et Miquelon, le parc de clients au radiotéléphone est de 1 309 500, avec une croissance nette trimestrielle de 1,2 %, ce qui représente une augmentation de 15 400 clients. La part des clients ayants souscrit une offre forfaitaire s'établit à 47 % au 31 mars 2004.