République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Médiathèque (vidéo et audio)

Les interviews vidéo et réalisations audiovisuelles de l'ARCEP en 2015

Sommaire

" La maitrise des coûts d'exploitation des objets connectés et les enjeux d'économie d'énergie sont deux challenges très importants "
Philippe MÉNARD, directeur de la Cité de l'objet connecté, 10 novembre 2015

" Les objets connectés, une révolution naturelle, celle de l'internet de demain "
Interview d'Anne-Sophie BORDRY, Fondatrice du Think Tank Objets connectés (2 novembre 2015)

" La Poste a vocation à devenir opérateur universel des échanges dans le monde numérique "
Interview de Nathalie COLLIN, DGA du groupe La Poste, en charge du numérique (22 octobre 2015)

" La 5G offre aux opérateurs européens l'opportunité de reprendre du poids dans l'écosystème "
Interview de Bertrand GRAU, Principal, Arthur D. Little (15 octobre 2015)

" L'IoT, un marché en très forte croissance en train de se structurer "
Interview d'Olivier EZRATTY, expert, conseil en stratégies de l'innovation, auteur du " Guide des Startups " (9 octobre 2015)

Le 1er octobre, le dispositif de conservation du numéro fixe évolue
Interview d'Olivier COROLLEUR, directeur à l'ARCEP, et de Nayla KHAWAM, présidente de l'APNF (septembre 2015)

" Pour une fois, essayons d'être un peu agiles ! "
Interview de Ludovic Le MOAN, fondateur et directeur général de Sigfox (juillet 2015)

"L'ARCEP pivote !"
Conférence de presse de présentation des priorités de régulation de l'ARCEP, le 24 juin 2015 au NUMA (24 juin 2015)

"Les piliers de la transformation numérique"
Interview de Sébastien SORIANO, président de l'ARCEP, à l'issue du colloque organisé par NPA Conseil et Le Figaro (2 juin 2015)

Zoom sur l'autorisation du FttDP
Interview de Catherine MANCINI, présidente des comités d'experts cuivre et fibre (20 mai 2015)

"Accompagner la transition du réseau téléphonique de cuivre vers les réseaux à THD en fibre optique"
Interview de Paul CHAMPSAUR, président de L'Autorité de la statistique publique (18 décembre 2014)

" La maitrise des coûts d'exploitation des objets connectés et les enjeux d'économie d'énergie sont deux challenges très importants "
Philippe MÉNARD, directeur de la Cité de l'objet connecté, 10 novembre 2015

" La cité de l'objet connecté est un accélérateur industriel, un lieu où l'on propose aux porteurs de projet de développer des objets connectés depuis l'idée jusqu'à l'étape de pré série. Une des promesses que nous faisons aux gens qui viennent chez nous, c'est de leur fournir un produit qui réponde au time to market ".

" La maitrise des coûts d'exploitation des objets connectés et les enjeux de basse consommation, d'économie et de récupération d'énergie, sont deux challenges actuels très importants ".

Qu'est -ce que la cité de l'objet connecté ? Quels sont les enjeux actuels de l'IoT ? Comment l'ARCEP peut-elle accompagner la Cité ? Réponse avec Philippe Ménard, directeur de ce lieu unique créé en juin dernier à Angers et seul dispositif complet de ce type à ce jour en Europe.

Voir l'interview

" Les objets connectés, une révolution naturelle, celle de l'internet de demain "
Interview d'Anne-Sophie BORDRY, Fondatrice du Think Tank Objets connectés (2 novembre 2015)

" Il y a eu une très belle révolution des réseaux sociaux qui a changé nos usages. Aujourd'hui, nous sommes en plein dans l'ère des objets connectés. C'est une révolution naturelle, c'est l'évolution de l'internet de demain "

Comment la France peut-elle transformer la révolution de l'IoT en success story ?
Très concrètement, quels obstacles les start-up doivent-elles surmonter pour réussir cette révolution de l'internet des objets ?
Les objets connectés vont-ils entrainer une ubérisation de la régulation ?
Le terme objet connecté a-t-il encore un sens ?
Réponses.

Voir l'interview

" La Poste a vocation à devenir opérateur universel des échanges dans le monde numérique "
Interview de Nathalie COLLIN, DGA du groupe La Poste, en charge du numérique (22 octobre 2015)

" La Poste est le lieu de convergence entre la proximité, le lien physique, et le numérique. Cette proximité, la confiance, le service public, la bienveillance, l'éthique autour du service au public, sont des valeurs profondément ancrées dans l'ADN de La Poste. C'est pourquoi elle peut jouer un rôle d'infrastructure numérique neutre et universelle "

" Nous allons réinventer le modèle postal à l'aune du numérique autour des services traditionnels de La Poste "

" De la même façon que La Poste est en charge de la base de données nationale des adresses en open data, elle a vocation à créer une infrastructure neutre et universelle sur laquelle les start up pourront poser leurs offres, les grands groupes leurs services, pour simplifier la vie des citoyens et pour leur redonner le pouvoir sur leur vie numérique "

Voir l'interview

" La 5G offre aux opérateurs européens l'opportunité de reprendre du poids dans l'écosystème "
Interview de Bertrand GRAU, Principal, Arthur D. Little (15 octobre 2015)

" La vraie rupture de la 5G par rapport à la 4G viendra des temps de latence promis à être significativement bas, de l'ordre de la milliseconde, ce qui permettra des applications nouvelles ".

" Il faudra beaucoup plus de spectre et de sites pour améliorer les débits dans la proportion qui nous est promise par cette nouvelle technologie ".

" La 5G offre aux opérateurs l'opportunité de reprendre du poids dans l'écosystème en reprenant la main sur les applications qui devront être hébergées au plus près des utilisateurs, au cœur de leurs réseaux ".

Performances et questions techniques, impact sur les business model des opérateurs, apports de la technologie à l'IoT, rôle du régulateur : à l'occasion de la sortie récente de l'étude " 5G: Closer Than You Think ", Bertrand Grau, principal chez Arthur D. Little, partage son approche de cette nouvelle technologie.

L'étude d'Arthur D. Little sur la 5G

Voir l'interview

" L'IoT, un marché en très forte croissance en train de se structurer "
Interview d'Olivier EZRATTY, expert, conseil en stratégies de l'innovation, auteur du " Guide des Startups " (9 octobre 2015)

" Nous sommes à un moment de l'histoire des objets connectés où rien n'est encore écrit, aussi bien sur les usages, sur les modèles économiques que sur les technologies qui vont être utilisées "

" Nous sommes dans une phase d'innovation un peu chaotique et débridée avant une phase de maturation, de consolidation. Un tri naturel se fera au bout d'un certain temps pour laisser place aux acteurs qui auront su créer des solutions répondant à des vrais besoins (…) Le marché de la connectivité des objets connectés est lui aussi très foisonnant, avec au moins une bonne douzaine d'offres concurrentes et quatre à cinq technologies différentes disponibles sur le marché ".

" L'équation économique des réseaux M2M est très différente de celle des réseaux télécoms traditionnels. Il est aujourd'hui possible de financer la construction d'un réseau M2M pour quelques millions de dollars à l'échelle d'un continent, ce qui n'a rien à voir avec les milliards qu'il faut dépenser pour construire un réseau 3G-4G. La conséquence, c'est que des startups se lancent, qu'il y a beaucoup de concurrence et que les grandes entreprises peuvent être tentées de bâtir leur propre réseau, comme c'est le cas aujourd'hui dans les utilities (eau, gaz, électricité) ".

Marché, standardisation, technologies, réseaux, fréquences, investissement : panorama de l'IoT avec Olivier Ezratty, expert, conseil en stratégies de l'innovation, auteur du " Guide des Startups "

Le blog d'Olivier Ezratty

Voir l'interview

Le 1er octobre, le dispositif de conservation du numéro fixe évolue
Interview d'Olivier COROLLEUR, directeur à l'ARCEP, et de Nayla KHAWAM, présidente de l'APNF (septembre 2015)

La conservation du numéro fixe, c'est la possibilité de garder son numéro de téléphone fixe lors d'un changement d'opérateur. Le 1er octobre 2015, le dispositif évolue pour devenir plus sécurisé, avec la création du " relevé d'identité opérateur " ou " RIO " fixe. Comme pour la portabilité mobile, ce code doit être récupéré auprès de l'ancien opérateur et transmis au nouveau lors de la souscription.

Pour le récupérer, l'abonné doit appeler le 3179 depuis sa ligne fixe (à son domicile). Il peut également le récupérer en dehors de chez lui : chaque opérateur met à disposition un numéro gratuit permettant de déclencher l'envoi du RIO fixe par SMS ou courriel. Enfin, il lui est possible de conserver un numéro déjà résilié jusqu'à 40 jours calendaires (quarantaine) après la résiliation du contrat. En 2014, 2,5 millions de clients ont changé d'opérateur fixe en conservant leur numéro de téléphone.

> Pourquoi cette réforme ? Qu'est-ce qui change ? Quel est rôle des opérateurs ? Réponse d'Olivier COROLLEUR, directeur des services de communications électroniques et des relations avec les consommateurs à l'ARCEP, et de Nayla KHAWAM, présidente de l'Association des plateformes de normalisation des flux inter-opérateurs (APNF).

Voir l'interview

" Pour une fois, essayons d'être un peu agiles ! "
Interview de Ludovic Le MOAN, fondateur et directeur général de Sigfox (juillet 2015)

Pour le fondateur de Sigfox, opérateur (français) spécialisé dans l'IoT, la vraie révolution, en terme de business model, que vont apporter les dizaines, voire centaine de milliards d'objets connectés, c'est la désintermédiation. " Jusqu'à maintenant, on achetait son baril de lessive chez un marchand. Désormais, c'est directement la machine à laver qui commandera la lessive sans passer par les grandes surfaces. Demain, on n'achètera plus son réfrigérateur, on le louera à l'usage, ce qui est une bonne nouvelle pour la planète "

Côté technique, Ludovic Le Moan, assure que " l'interopérabilité des objets connectés est un faux problème. La vraie interopérabilité, c'est l'IP. Et elle se fait à travers le cloud ". Par contre, " le vrai sujet est l'optimisation : il faut savoir optimiser les réseaux pour faire avec le peu de fréquences disponibles ". Aussi, propose-t-il de " dédier, au-niveau européen, voire au-delà, des bandes de fréquences à l'IoT ". Et de conclure : " Pour une fois, essayons d'être un peu agiles ! Poussons ensemble sur la connectivité et le standard viendra ".

Voir l'interview

"L'ARCEP pivote !"
Conférence de presse de présentation des priorités de régulation de l'ARCEP, le 24 juin 2015 au NUMA (24 juin 2015)


Quelles priorités de régulation pour la transformation numérique du pays ?

Le 24 juin 2015 au matin, NUMA accueillait l'ARCEP pour donner le coup d'envoi de sa revue stratégique.

A l'heure des objets connectés, de la numérisation des entreprises et de l'internet ouvert, l'Autorité veut réorienter ses priorités ; bref pivoter, avec un maître mot : connectivité !

Devant la presse et des acteurs de l'économie numérique réunis au NUMA, Sébastien Soriano, président de l'ARCEP, a lancé une réflexion de fond sur les priorités de l'Autorité.

Voir la VoD de la conférence de presse

"Les piliers de la transformation numérique"
Interview de Sébastien SORIANO, président de l'ARCEP, à l'issue du colloque organisé par NPA Conseil et Le Figaro (2 juin 2015)


" Des milliards de capteurs et d'objets intelligents vont être déployés dans le monde dans les années à venir.

Pour la régulation, la question est de savoir comment préparer cette nouvelle révolution qui va changer la vocation première des réseaux "


Voir l'interview

Zoom sur l'autorisation du FttDP
Interview de Catherine MANCINI, présidente des comités d'experts cuivre et fibre (20 mai 2015)

Qu'est-ce que le FTTdp ? Va-t-il être déployé dans toute la France ? A quel besoin répond-t-il ? Quelles sont ses performances ?

Catherine Mancini, présidente du comité d'experts cuivre, qui vient de rendre un avis favorable concernant la fibre " jusqu'au palier " (FttDP), répond aux questions de l'ARCEP.

Voir l'interview

"Accompagner la transition du réseau téléphonique de cuivre vers les réseaux à THD en fibre optique"
Interview de Paul CHAMPSAUR, président de L'Autorité de la statistique publique (18 décembre 2014)

Paul Champsaur a accordé à l’ARCEP, fin décembre, une interview vidéo exclusive sur le rapport qu’il a remis au Gouvernement le 19 février 2015 sur "la transition du cuivre vers le très haut débit". En voici un abstract.
 
« Dans les zones qui sont fibrées, et uniquement dans celles-là, il serait de l’intérêt général de favoriser la fibre en rendant l’usage du cuivre plus coûteux »
 
Dans quel contexte s’est situé l’élaboration de ce rapport ?
Quand nous avons commencé nos travaux, au printemps 2014, le débat était très vif sur les besoins de compléter – ou pas – le cadre réglementaire mis en place pour le déploiement du FttH, et notamment dans la France la moins dense, là où seront déployés des réseaux d’initiative publique (RIP) subventionnés. Certains gestionnaires de RIP souhaitaient à l’époque, pour que ces RIP soient rentables, que les gens soient forcés de basculer de l’ADSL vers le FttH sur ces RIP.
Il y avait alors deux thèse en présence :
1/ permettre la fermeture relativement prochaine des réseaux cuivre
2/ laisser coexister le réseau ancien et les futurs réseaux de fibre, et d’y aller de façon différenciée selon les territoires
 
Fermeture autoritaire du réseau cuivre ou pas : quel a été le choix de votre groupe de travail ?
Au fur et à mesure des travaux, une majorité très claire s’est dégagée pour que ne soit pas fermé de façon autoritaire le réseau de cuivre.
 
Le rapport écarte la possibilité d’une loi qui fermerait arbitrairement le réseau de cuivre
Oui, et pour trois raisons :
1/ aucun pays au monde ne l’a fait (pas même l’Australie qui s’était lancée dans cette voie et qui l’a abandonnée)
2/ on ne sait pas encore bien refaire sur la fibre un certain nombre d’utilisations actuelles du réseau de cuivre (les alarmes d’ascenseurs, par exemple)
3/ le coût des compensations qui devraient être versées au propriétaire de ce réseau - Orange - et éventuellement aux utilisateurs qu’on forcerait à passer sur la fibre.
Par contre, dans les zones qui sont fibrées, il faut sans doute aller plus loin : il serait de l’intérêt général d’y favoriser la fibre en rendant l’usage du cuivre progressivement plus coûteux pour les opérateurs. Mais uniquement dans ces zones- là.
 
Que dit le rapport sur la fin du réseau cuivre ?
Nous pensons que le réseau de cuivre aura une fin, mais nous pensons aussi qu’il est beaucoup trop tôt pour avoir une estimation de la date de fin de ce réseau. Ce que nous avons organisé, c’est la migration des abonnés et la fin du cuivre dans les zones qui sont fibrées. Un fois que les abonnés auront en majorité migré hors du réseau de cuivre, Orange sera naturellement incité à commencer à fermer certaines parties de son réseau.
 
Quelles sont vos propositions pour fermer le cuivre dans les zones fibrées ?
Nous préconisons une approche progressive par plaques, en utilisant le concept de « zone fibrée ». Quand le réseau de fibre satisfait dans une zone à un cahier des charges précis à déterminer en concertation avec le secteur, on la baptise « zone fibrée » : ce sera le rôle du Gouvernement ou de ses représentants locaux. A ce moment-là pourront être déclenchées dans la zone en question  un certain nombre de mesures incitant à la transition du cuivre vers la fibre: 1/ on pourrait éventuellement envisager que l’ARCEP pilote une hausse des tarifs de gros du coût d’accès au cuivre, uniquement dans la zone en question, 2/ des mesures en matière d’urbanisme (par exemple suppression de l’obligation de déployer du cuivre dans les immeubles neufs) 3/ Orange pourrait alors être autorisé à annoncer la fermeture de son réseau de cuivre dans la zones en question dans un délai plus court que celui prévu actuellement par l’ARCEP (5 ans).
 
L’extinction se ferait donc progressivement ?
On peut imaginer qu’à partir du début des années 2020, il commence à y avoir une France avec des zones fibrées dont le réseau de cuivre sera fermé.

Voir l'interview

Les interviews vidéo et réalisations audiovisuelles des années précédentes

Smiley 2016
Smiley 2015
Smiley 2014
Smiley 2013
Smiley 2012
Smiley 2011
Smiley 2010
Smiley 2008
Smiley 2005
Smiley 2004 

Recherche

Vous recherchez une interview vidéo réalisée par l'Autorité ?

Rechercher une vidéo