République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Observatoire / Services mobiles

3ème trimestre 2013

Dernière mise à jour le 7 novembre 2013

Télécharger cet observatoire (pdf)

Les données trimestrielles relatives aux chiffres d’affaires et aux trafics sont publiées trois mois après la fin du trimestre dans l'observatoire des marchés des communications électroniques en France (résultats définitifs) à l'adresse suivante : http://www.arcep.fr/index.php?id=36

Sauf mention contraire, les indicateurs sont en millions d’unités.

Principaux résultats

Au 30 septembre 2013, le nombre de cartes SIM en service atteint 75,5 millions, en croissance de 727 000 par rapport au trimestre précédent et de 3,6 millions sur un an. Le taux de pénétration, calculé comme le ratio de l'ensemble des cartes SIM en service sur la population, atteint 115,2%, en croissance sur 1,2 point sur le trimestre. Hors cartes MtoM, le taux de pénétration s'établit à 105,3% (+ 0,5 point en un trimestre).

La croissance est portée par l'augmentation du nombre de forfaits (59,6 millions de cartes post-payées au 30 septembre 2013) : le nombre de clients ayant souscrit un forfait classique atteint 53,1 millions, en croissance de 1,1 million sur un trimestre ; le nombre de forfaits MtoM (6,5 millions au 30 septembre 2013) a progressé de 400 000 en un trimestre. En revanche, la chute du nombre de cartes prépayées en service se confirme. Depuis trois trimestres, le recul est supérieur à 700 000 par trimestre (- 741 000 au troisième trimestre 2013).

En métropole, le nombre de cartes SIM est de 72,8 millions, dont 64,9 millions souscrites auprès des opérateurs de réseau, soit un accroissement de 681 000 sur le trimestre (+ 5,7% par rapport à septembre 2012) et 7,9 millions de cartes souscrites auprès d'opérateurs virtuels (MVNO), correspondant à une part de marché de 10,8%.

Grâce au développement des offres forfaitaires sans engagement, la part des forfaits libres d'engagement (c'est à dire les abonnements souscrits sans une période d'engagement et ceux dont la période d'engagement est terminée) s'accroît un peu plus chaque trimestre depuis le premier trimestre 2012 et a doublé en moins de deux ans. Elle atteint près de 41% fin septembre 2013, alors qu'elle était inférieure à 20% à la fin de l'année 2011.

Dans les départements et collectivités d'outre-mer, le nombre de cartes SIM en service s'élève à 2,7 millions à fin septembre 2013, en croissance de 31 000 sur le trimestre mais globalement stable par rapport à septembre 2012. Cette progression provient quasi exclusivement de l'accroissement du nombre de cartes prépayées (+29 000 sur le trimestre). Ces dernières représentent plus de la moitié du nombre total de cartes SIM outre-mer contre 20% seulement en métropole.

1.1 Tableau de bord national

1.2 Répartition géographique des clients métropolitains

1.3 Répartition géographique des clients ultra-marins

2.1 Tableau de bord métropole

2.2 Tableau de bord concurrentiel métropole

2.3 Tableau de bord métropole - marché résidentiel

2.4 Tableau concurrentiel métropole - marché résidentiel

3.1 Tableau de bord Outre mer (DOM, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Mayotte, Saint Pierre & Miquelon)

3.2 Tableau de bord outre-mer (Zone Antilles - Guyane)

3.3 Tableau de bord outre-mer (Zone Réunion - Mayotte)

Notes de bas de page

Les renvois dans les tableaux correspondent aux annotations suivantes :

(1) Opérateurs de réseaux mobiles de métropole : Orange France, Société Française du Radiotéléphone (SFR), Bouygues Telecom, Free mobile et MVNO actifs contrôlés par les opérateurs de réseaux : BuzzMobile, Carrefour mobile, Darty Mobile, E-plus (KPN France), France Télécom et Joemobile.

Opérateurs de réseaux mobiles outre-mer : Orange Caraïbe, filiale d'Orange France ; Orange Réunion, filiale d'Orange France ; Société Réunionnaise du Radiotéléphone (SRR), y compris sous la marque Mayotte Telecom Mobile à Mayotte, filiale de SFR; Digicel AFG ; SAS SPM, filiale d'Orange Caraïbe à Saint Pierre et Miquelon ; Dauphin Telecom; Outremer Telecom.

(1’) Opérateurs mobiles virtuels de métropole indépendants des opérateurs de réseaux mobiles (ORM) et actifs sur le trimestre : Afone, Auchan Telecom, Bazile Telecom, Coriolis Telecom, Futur Telecom, IC Telecom, La Poste Telecom, Lebara mobile, Legos, Lycamobile, Mobeel, NRJ Mobile, Numericable, Omer mobile, Omer Telecom, Ortel Mobile, Prixtel, SCT Telecom, Sim +, Sisteer, Symacom, Transatel, Zéro forfait.

(2) Est considéré comme client tout utilisateur d’un service mobile fourni par un opérateur (opérateur de réseau ou opérateur mobile virtuel) et titulaire d’une ligne mobile enregistrée à l'Enregistreur de Localisation Nominal (HLR) d’un opérateur à la date considérée. Par abus de langage, le terme "client" désigne également la ligne mobile elle-même. S’agissant de la clientèle entreprise, chaque ligne est ainsi considérée comme un client. Est considéré comme client post-payé le client dont le service fait l’objet d’une facturation récurrente (forfaits, offres au compteur, comptes bloqués, etc.). Par défaut, est considéré comme client prépayé tout client non postpayé.

(3) Les ventes brutes sont définies comme les clients de l’opérateur en fin de trimestre dont l’enregistrement au HLR a eu lieu au cours du trimestre. Elles excluent en particulier les migrations : la migration prépayé vers post-payé correspond au cas du client qui demande au cours du trimestre à son opérateur de substituer son offre prépayé en vigueur en début de trimestre par une offre post-payé ; inversement, la migration post-payé vers prépayé correspond au cas du client qui demande au cours du trimestre à son opérateur de substituer son offre post-payé en vigueur en début de trimestre par une offre prépayé.

(4) Les données de croissance nette sur le trimestre sont calculées comme la différence des parcs en début et en fin de trimestre. La croissance en glissement annuel est obtenue en rapportant la différence entre les parcs de deux fins de trimestres situés à un an d'écart au parc de la fin du premier trimestre considéré.

(5) Le taux de pénétration est obtenu en divisant le nombre total de clients ou le nombre de clients "actifs" par la population considérée. La publication du SIM effectuée en décembre 2006 a réactualisé les populations issues du recensement décennal de l'INSEE en date du 1er janvier 1999. Désormais la population de référence est celle publiée par l'INSEE au 1er janvier de l'année considérée, sans réactualisation rétroactive. Au 1er janvier de l'année N, l'INSEE publie les estimations de population du 1er janvier de l'année N-1. Ainsi, la population de référence en 2013, issue des estimations publiées en janvier 2013 (et donc portant sur la population au 1er janvier 2012), comprend une population métropolitaine de 63 409 191 personnes, à laquelle s'ajoute, au titre des DOM et des COM, une population de 2 242 271 personnes, se décomposant notamment en 1 081 000 personnes pour la zone Antilles-Guyane et 1 054 959 pour la zone Réunion-Mayotte.

(6) Est considéré comme client sous engagement tout client s’étant engagé ou réengagé contractuellement (sur tout ou partie des contrats associés au service mobile) sur une durée minimale de souscription non échue à la date considérée. Est considéré comme client libre d'engagement tout client qui n'est pas sous engagement.

(7) Le parc actif de clients correspond à l’ensemble des clients souscripteurs d’un contrat post-payé et aux seuls clients actifs souscripteurs d’un contrat prépayé, c’est-à-dire ayant émis ou reçu un appel téléphonique, gratuit ou payant, envoyé un SMS, ou effectué au moins une connexion au cours des trois derniers mois.

(8) La région d'enregistrement d'un client est celle de la région administrative de métropole correspondant à l’enregistrement du client du point de vue de l’opérateur. Pour les clients post-payés, il s’agit a priori de la région correspondant à l’adresse de facturation.

(9) La part de marché des opérateurs mobiles virtuels en ventes brutes post-payé est le rapport exprimé en pourcentage entre les ventes brutes post-payé réalisées par les opérateurs mobiles virtuels sur le trimestre et les ventes brutes post-payé totales sur ce même trimestre. La part de marché des opérateurs mobiles virtuels en ventes brutes prépayé est le rapport exprimé en pourcentage entre les ventes brutes prépayé réalisées par les opérateurs mobiles virtuels sur le trimestre et les ventes brutes prépayé totales sur ce même trimestre.

(10) Le taux de résiliation post-payé trimestriel est le rapport entre les résiliations post-payé du trimestre et le parc moyen post-payé sur la période (demi-somme des parcs post-payé en début et en fin de trimestre). Le taux de résiliation prépayé trimestriel est le rapport entre les résiliations prépayé du trimestre et le parc moyen prépayé sur la période (demi-somme des parcs prépayé en début et en fin de trimestre). A noter qu'une résiliation se définit comme un client de l’opérateur en début de trimestre dont l’enregistrement au HLR a été effacé au cours du trimestre. Les modifications de l’enregistrement au HLR ne constituent pas, en particulier, des résiliations. Cette définition ne recouvre donc ni les changements d’offres au sein de la gamme, ni les migrations prépayé vers post-payé ou post-payé vers prépayé, ni les suspensions de services.

(11) Le nombre de numéros portés est calculé comme la demi-somme des volumes de numéros relatifs à des portages "in" et à des portages "out" réalisés par l'ensemble des opérateurs. On entend par portage "in" un portage effectif du point de vue de l'opérateur receveur et par portage "out" un portage effectif du point de vue de l'opérateur donneur.

(12) Le parc actif multimédia est défini par l'ensemble des clients ayant utilisé au moins une fois sur le dernier mois un service multimédia de type internet mobile ou, en émission, de type MMS ou e-mail mobile (à l’exclusion, donc, des SMS), et ce, quelle que soit la technologie support (CSD, GPRS, EDGE, UMTS, etc.).

(13) Le trafic trimestriel de SMS ("Short Message Service") correspond à l'ensemble des SMS envoyés (SMS sortants) sur le trimestre. Les données relatives à Saint-Pierre et Miquelon ne sont pas prises en compte. Le trafic SMS mensuel par client actif moyen correspond au trafic trimestriel de SMS divisé par 3, rapporté au parc de clients actifs moyen ((Parc de clients actifs de la fin du trimestre précédent + Parc de clients actifs de la fin du trimestre considéré)/2).