Français English
Deutsch Español Italia Portugal Republic of Korea China Japan

L'actualité de l'ARCEP > Actualités > Philippe DISTLER, membre du collège de l...

Actualité / Les vidéos de l'ARCEP Version anglaise 

Philippe DISTLER, membre du collège de l'ARCEP

(interview publiée dans la Lettre hebdomadaire de l’ARCEP, n° 96, le 1er février 2013)

 


Après la nomination de Pierre-Jean Benghozi, il ne manquait plus qu'un membre pour compléter le collège de l’ARCEP qui en compte sept au total : c’est sur Philippe Distler, chef de service depuis la création de l’Autorité, en 1997, puis directeur général depuis 2003, que s’est porté le choix du président de la République. Une consécration pour cet ingénieur général des mines de 58 ans, amateur de jeux de stratégie et de langues anciennes, qui a démarré sa carrière au CNET au début des années 80 et qui s’est forgé une expérience internationale au sein des instances de normalisation (il a, par exemple, présidé une commission d'études à l'Union internationale des télécommunications).

Fin connaisseur des arcanes numériques et subtile négociateur, Philippe Distler est un familier de l’éco système et de tous ses acteurs. « J’essaierai de remplir au mieux mes fonctions dans un cadre moins opérationnel que celui que j’ai pratiqué jusqu’alors », commente-t-il sobrement. Et si on l’interroge sur les grands chantiers de l’ARCEP pour les années à venir, il affirme, parfaitement serein : « Le développement du très haut débit fixe et mobile est, comme le dégroupage, un chantier de longue haleine sur lequel je suis très confiant ». Interview du nouveau membre de « l’assemblée des sages » de l’ARCEP.



Durée : 3 min 20
© ARCEP - janvier 2013